Décès du rav Aharon Gabaï zal, l’homme de Méron

0
272

Six mois après sa mère, le rav Aharon Gabaï de Méron est décédé ce Chabbath, parachath ‘Houkath en Terre sainte. Il n’avait que 65 ans.

Rabbi Aharon était le fils de rabbi Massoud Gabaï, que l’Eternel lui accorde longue vie, qui a vécu longtemps à Aix les Bains, lié à la Yechiva, cho’het et mohel de la communauté. Rabbi Aharon était l’un des onze enfants de la famille, et il a eu lui-même 18 enfants, bli ‘ayin hara’.

L’un des frères de rabbi Aharon est rav Israël Méïr Gabaï, connu pour son immense oeuvre en faveur de la sauvegarde des tombes juives de par le monde.

Très fortement lié à Breslav, rabbi Aharon et sa famille habitent depuis de longues décennies à Méron, et il était l’un des piliers d’un Kollel spécial qui se tient dans l’ensemble des constructions érigées autour de la tombe de rabbi Chim’on bar Yo’haï.

Homme de Halakha, il était également connu pour son hospitalité. Il était très proche de rabbi David Abou’hatséra de Nahariya.

Ces dernières années, il était fort faible, mais tenait à se rendre sur le site de rabbi Chim’on, quitte à le faire avec un scooter électrique.

Son enterrement a eu lieu après Chabbath, dans le cimetière de Méron.

LIRE  Le grand rabbin d'Ukraine inquiet après une mise en scène antisémite visant un oligarque

Aucun commentaires

Laisser un commentaire