Décès en Amérique du rav David Feinstein, fils de rav Moché

0
373

Le rav David Feinstein, l’un des leaders du monde de la Tora aux États-Unis, et grand dayan en Amérique, le fils du décisionnaire de la génération, le rav Moshé Feinstein, est décédé à l’âge de 91 ans en veille de ce Chabbath.

Be’hadré ‘Harédim

Le rav David était connu pour ses décisions tranchantes dans le domaine de la Halakha et des arbitrages qu’il menait, tout en se conduisant avec une simplicité remarquable. Il était le Roch Yechiva de la Yechivath Tiféret Yerushalayim à Manhattan. Il est l’auteur de nombreux livres et répondrait à des milliers de questions qui se présentaient à lui au quotidien.

Rav David est né en 1929 dans la ville de Luban en Russie, où son père, rav Moshe, était rav alors. À l’âge de huit ans, il a émigré avec son père à Manhattan, New York et ne l’a pas quittée depuis. Le monde juif a traversé d’innombrables bouleversements turbulents, tandis que rav David s’est assis tout le temps à l’ombre de son père et a hérité plus tard de sa place.

Le rav David Feinstein représentait pour les Juifs d’Amérique du Nord l’autorité rabbinique forte liée au rêve américain d’indépendance et de liberté de religion. Au fil des années, sa modestie conquérante est devenue une caractéristique marquante de sa personnalité. L’âme de centaines de milliers de Juifs américains était liée à sa personnalité. Lui, pour sa part, n’a rien remarqué de tout cela, et malgré la grande conscience qu’il avait de ce qui se passait autour de lui, il a continué à se comporter comme un homme simple, sans aucune marque rabbinique extérieure.

LIRE  "Le rav Pinto est mon rav, alors quoi ?"

Lorsque le rabbin David a célébré sa bar-mitsva, il a pris sur lui une bonne conduite qui va le marquer tout sa vie durant : il s’est dit que ce n’était pas pour rien qu’il était né parachath Kora’h. Il est dit dans les livres saints que la date de naissance de l’homme a une signification délibérée. Selon la compréhension de rav David, il est venu dans le monde pour corriger le péché de calomnie. Depuis lors, il a pris sur lui de faire attention à ce point.

Il arborait fièrement le souci d’une bonne éducation juive pour les enfants. Il a parcouru pendant ses quatre-vingt-dix ans de nombreux pays du monde pour lever des fonds pour la pure éducation des enfants, en particulier en France.

Dans les affaires où il décidait qu’il devait intervenir, il le faisait rapidement et sans hésitation. Il était très pratique et le temps qui s’écoulait entre la décision de s’impliquer et l’exécution était minimal.

Rav David a laissé deux fils et une fille. Il a eu un autre fils qui est mort dans sa jeunesse. Le frère du rav est le rav Reuven Feinstein.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire