Décès : la rabbanith Miryam Tolédano ע »ה

0
895

La rabbanith Miryam Tolédano ע »ה est décédée à Bené Brak en veille de Chabbath ‘Houkath. Elle avait 97 ans.

Photo : Mekness

Elle est née à Mogador au Maroc, et son père était le rav Moché Wizgan, Grand rabbin et Av Beth Din de Mogador et de Marakech. Elle a reçu dans sa jeunesse une éducation fidèle aux conceptions d’antan, et elle se maria avec le rav Chelomo Tolédano, qui deviendra le rav de la ville de Mekness. Ils fondèrent une famille de haute importance, fidèle au judaïsme et remplissant, chaque enfant de son côté, des postes rabbiniques tant en Erets Israël qu’en France.

Après le départ de son beau-père rabbi Yossef Tolédano du Maroc en 1971 pour s’installer en Erets Israël, son époux, rabbi Chelomo, prit la place de son père à la tête de la communauté de Mekness, et la rabbanith Miryam aida son mari dans toutes ses multiples occupations en faveur de la communauté et du Judaïsme.

20 ans plus tard, ils quittèrent eux aussi le Maroc pour Erets Israël et s’installèrent à Bené Brak. Leurs enfants furent envoyés dans les grandes Yechivoth, tant en France qu’en Israël, et, malgré les difficultés de l’époque pour rester en contact, elle les encouragea dans leurs études.

Elle se dévoua également pour que son mari puisse étudier, et, sur ses vieux jours, elle l’assista dans sa maladie jusqu’à son dernier jour, aidant également toute sa famille à persister dans l’étude de la Tora.

Elle laisse derrière elle une famille de haut niveau, avec son fils aîné, le rav Yemin, un important avrekh du Kollel Slabodka et un membre du Beth Din du rav Nissim Karélitz zatsal, rabbi Avraham, rabbin de la communauté de Chevilly-Larue, rabbi Arié, rav de la communauté de Versailles, rabbi Yossef, l’un des dirigeants de la Yechivath ‘Hazon Baroukh de France, rabbi ‘Hayim, avrekh au Kollel ‘Hazon Ich, rabbi Yoël Elgrabli, roch Kollel à Marseille et rabbi Ya’akov Marciano, rav à Kiryath Séfer.

LIRE  Un hiver pluvieux à l’horizon, qui ne compensera pas le manque d’eau en Israël

Aucun commentaires

Laisser un commentaire