Délirant ? Conspiration ? Trump aurait vendu des secrets nucléaires à la Russie ou à l’Arabie saoudite

0
170

Un journaliste important d’un réseau de diffusion américain a évoqué la possibilité que Trump ait transféré des informations secrète à Moscou ou en Arabie saoudite.

Aux États-Unis, on continue d’évoquer le raid du FBI dans la propriété de l’ancien président américain en Floride et du contenu des documents secrets qui y on été saisis. Selon les rapports, les agents qui ont visité Mar-a-Lago ont confisqué pas moins de 11 dossiers de documents avec des niveaux de classification élevés – et naturellement cela soulève de grandes questions et même des idées de conspirations de grande envergure.

Un journaliste chevronné aux États-Unis a mené une interview avec Rebecca Koffler, une ancienne officier du renseignement et experte de la Russie. Au cours de l’entretien, le journaliste a évoqué la possibilité que Trump ait « vendu ou transféré » des secrets classifiés du renseignement à la Russie ou à l’Arabie saoudite. Les mots du journaliste ne viennent pas du vide et sont basés sur diverses affirmations dans les médias russes – selon lesquelles Moscou « a déjà été reçu ces documents secrets ».

« Les nombreuses questions reviennent sans cesse, l’ancien président Trump a-t-il essayé de vendre ou de transférer des documents secrets aux Russes ou aux Saoudiens, ou peut-être même à d’autres ? Ou peut-être a-t-il simplement ramené innocemment les documents chez lui parce qu’il pensait qu’il avait le droit légal de le faire. Alors ? » demande le journaliste

Selon Koffler, il est difficile de savoir pour le moment la réponse à la question de savoir si Trump a effectivement donné des secrets d’État à des pays étrangers, mais elle a déclaré que le simple fait que les documents n’aient été conservés que chez Trump à Mar a Lago – peut constituer un « cauchemar pour les services de renseignement ». Koffler a déclaré que les informations classifiées des États-Unis sont la plus grande cible des agences de renseignement de la Russie, de la Chine et de nombreux autres pays. « Les documents classifiés à Mar-a-Lago sont un cauchemar pour les responsables du renseignement. Les espions du monde entier cherchent toutes opportunités pour mettre la main sur des informations secrètes, d’autant plus s’il s’agit d’informations liées à des questions nucléaires. »

LIRE  Le maire orthodoxe d’Elad distingué par le magazine Globes

Un journaliste de la chaîne publique Russia-1 a déclaré que les autorités de Moscou « étudient et examinent déjà les informations secrètes des documents classifiés que le FBI a saisis dans la succession de Trump ». « Il semble que l’enquête contre Trump porte sur la disparition de documents de la Maison Blanche, qui sont apparemment liés au développement d’armes nucléaires américaines », a déclaré le journaliste Yevgeny Popov. En tout cas, il est clair que s’il y avait effectivement des documents importants, ils auraient déjà été examinés et vérifiés à Moscou. »

Il convient de noter qu’aux États-Unis, on n’est pas pressé de croire les affirmations des médias russes et l’on pense que, du moins dans ce cas, il s’agit principalement d’un type de guerre psychologique.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire