Démission d’Avigdor Lieberman – réactions dans la classe politique

0
362
Yisrael Beiteinu leader and minister of Defense Avigdor Liberman

Le Premier ministre n’a pas encore officiellement réagi.

Avi Dichter – président de la commission des Affaires étrangères et de la Défense – Likoud: “J’ai appris avec regret la démission du ministre de la Défense. En tant que président de cette commission, je peux dire que nous avons travaillé ensemble de manière étroite en faveur de la sécurité d’Israël. L’annonce de sa démission est uniquement politique. Il n’y a là aucun aspect de défense nationale. Annoncer sa démission et quitter le bateau vingt-quatre heures après un nouveau round face au Hamas? Ses explications et justifications ne sont pas convaincantes. Personnellement, je suis issu d’une autre culture. Mais pour tout ce qui a trait à Gaza, Israël sera un jour ou l’autre obligé de détruire toutes les infrastructures terroristes”.

Yariv Levin – ministre du Tourisme – Likoud: “Notre responsabilité est maintenant de faire durer ce gouvernement jusqu’à son terme. La démission d’Avigdor Lieberman est une erreur. Il faut maintenant que tous les acteurs de ce gouvernement restent solidaires et agissent ensemble. Il ne faut en aucun cas se laisser aller au chantage politique et à une attitude irresponsable”.

Tsipi Hotovely – vice-ministre des Affaires étrangères – Likoud: “Avigdor Lieberman a été et restera toujours un politicien cynique. Aucun citoyen israélien ne regrettera sa démission. Ce gouvernement de droite pourra continuer à fonctionner sans lui. La population n’accordera aucune confiance à celui qui préfère les coups bas politiques aux intérêts nationaux”.

Tsipi Livni. cheffe de l’opposition – Camp Sioniste: “L’échec sécuritaire patent de ce gouvernement est un crachat au visage des habitants du Néguev occidental ainsi qu’un coup fatal porté à la dissuasion de l’Etat d’Israël. L’annonce de la démission du ministre de la Défense ainsi que les querelles au sein du cabinet confirment ce que nous disons depuis des années: aucune composante de cette coalition ni ce gouvernement dans son collectif n’ont de solution pour la sécurité”.

LIRE  Inquiétudes à Londres et à New York pour les écoles orthodoxes !

Amir Peretz – député travailliste: “La démission d’Avigdor Lieberman est la sienne, mais l’échec est celui du gouvernement Netanyahou tout entier. Il faut fixer rapidement une date d’élections anticipées. Le comportement de ce cabinet de sécurité dans lequel chacun tire de son côté, va bavarder devant les micros, l’absence de politique claire et l’incapacité de vaincre ont affaibli Israël lors de cette dernière escalade face au Hamas. Le peuple voit ces choses et saura choisir la voie que nous proposons lors de la prochaine échéance électorale”.

Eitan Cabel – député travailliste: “Ce gouvernement n’a plus de mandat. Il a échoué. Non seulement la dissuasion a été érodée, mais la sécurité d’Israël a été atteinte. Le Hamas a reçu le message qu’il est récompensé pour son attitude car ce dernier round a entraîné la démission du ministre de la Défense. Binyamin Netanyahou doit partir également.

Tamar Sandberg – présidente de Meretz: “Bon débarras! Lieberman a été un ministre raciste et corrompu qui a fait dégringoler la politique israélienne. Tous les autres ministres du gouvernement doivent maintenant le suivre et nous débarrasser de ce mauvais gouvernement, malade de corruption, de racisme et de lois de loyauté”.

Yaïr Lapid – président de Yesh Atid: “La démission du ministre de la Défense renforce la thèse que le Premier ministre a capitulé face au terrorisme sur le compte de habitants du sud”.

Avi Gabbaï – président du Camp Sioniste: “C’est comme cela qu’il fallait agir: vous avez échoué, vous avez démissionné. Cela devrait être pareil pour le Premier ministre: vous n’avez pas apporté la sécurité aux habitants du sud, vous devez démissionner. Vous en êtes responsable au même titre que le ministre de la Défense”.

LIRE  Edouard Philippe: “En France, les antisémites tentent toujours de se justifier avec de nouveaux prétextes”

Motti Yogev – député Habayit Hayehoudi: “Etre ministre de la Défense de l’Etat d’Israël représente une immense responsabilité. Faire partie du cabinet de sécurité entraîne une responsabilité encore plus importante. Les localités du sud du pays ont droit à la sécurité. Pour cela, la politique du gouvernement devrait être beaucoup plus ferme et provoquer une victoire sans appel face au terrorisme en provenance de Gaza, y compris par l’élimination des chefs du Hamas. Mais en analysant la situation globale des défis auxquels Israël est confrontés, la démission du ministre de la Défense équivaut à une fuite des responsabilités. Habayit Hayehoudi est aujourd’hui l’associée le plus important du Likoud au gouvernement. Naftali Benett saura mener avec responsabilité la défense de l’Etat d’Israël et la sécurité de ses citoyens”.

Ayman Oudeh – président de la Liste arabe unifiée: “Adieu et pas au-revoir! Tout ce gouvernement d’extrême droite doit suivre Avigdor Lieberman. Nous sommes saturés de ses déclarations emportées, de son racisme, de son caractère va-t-en-guerre. Il faut mettre fin à ces jeux politiques qui se font sur le compte des citoyens. Il faut maintenant une autre politique qui mènera à la paix, à l’égalité et à la justice”.

Leah et Sim’ha Goldin – parents de Hadar Goldin הי »ד : “Le ministre de la Défense a dit des choses claires et terribles qui doivent être gravées dans la conscience de tout citoyen qui a à coeur les valeurs de Tsahal et la solidarité. Il ne doit pas y avoir de quelconque arrangement avec le Hamas sans la restitution de nos fils et des détenus civils. La responsabilité est maintenant de manière exclusive sur les épaules du Premier ministre Netanyahou. Nous remercions Avigdor Lieberman pour son attitude constante et déterminée à nos côtés, et tout particulièrement dans la période récente”.

LIRE  Poursuites contre des individus s'étant dénudés devant le camp d'extermination Auschwitz

Source lphinfo.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire