Département Loire-Atlantique – et le camp de Jénine

0
92

COMMUNIQUE

Le BNVCA conspue le Département de Loire – Atlantique, à l’occasion de son jumelage avec Jénine, de nature à mettre nos concitoyens juifs en danger et les pousser à fuir la région                                                                                                 

Le BNVCA ne salue pas le vote à l’unanimité du renouvellement de la coopération de la Loire-Atlantique avec Jénine. Le camp de Jénine est l’un des bastions de la contestation armée palestinienne notamment à travers l’organisation des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa, la branche armée du parti laïc Fatah, considérée comme terroriste. Ce jumelage avec une zone connue pour sa violence armée, pour la densité d’armes détenues par les civils plus que par sa recherche agro technologique, permettra à ce Département d’encourager simultanément le recours aux armes, la haine d’Israël et donc bien évidemment la haine des Juifs. Survenant quelques jours après le retrait en Avignon, d’une fresque murale de plusieurs mètres, aux forts relents antisémites, ce mauvais signal donne la direction du choix de la voix des armes et de la haine contre celle du droit et de la démocratie.

Le BNVCA s’adresse aux habitants juifs de Loire-Atlantique et les met en garde : désormais vous serez des cibles.

Le BNVCA encourage les français juifs à envisager de quitter cette région qui a choisi sans hésitation, par un vote à l’unanimité, le jumelage avec une ville dont sont notamment issus les derniers assassins de civils israéliens, lors de l’attentat du 5 mai 2022 à El’ad, qui fit trois morts et 3 blessés attaqués à la hache par des assaillants islamistes.

LIRE  Vous avez compris ce qui se passe en Israël ?

Le BNVCA est inquiet de voir basculer aussi rapidement un département dans la banalisation de l’idéologie islamiste palestinienne : meurtre, haine, et violence armée sans parler du mépris et de la servitude des femmes. L’horizon de cette région en un vote est devenu noir et rempli de haine.

De surcroît, un vœu pour la reconnaissance de la Palestine par la France a également été voté à l’unanimité.

Le BNVCA demande à M. Didier Martin, Préfet de la région Pays de la Loire, Préfet de la Loire-Atlantique d’user de ses prérogatives afin d’intervenir face à cette décision qui outrepasse les compétences du Département et est de nature à mettre en danger nos concitoyens de confession juive.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire