Le député Eichler salue le Ministre des Communications – et attaque les médias

Dans un discours en l’honneur de la nomination du ministre Ayoub Kara, le député de l’Agoudat Israël rav Yisrael Eichler a attaqué l'hypocrisie des «défenseurs de la démocratie» qui ont transformé les médias en un outil de la dictature des magistrats et des bureaucrates.

1
505
Portrait of Israeli parliament member Rabbi Yisrael Eichler of the United Torah Judaism party.

Dans un discours en l’honneur de la nomination du ministre Ayoub Kara, le député de l’Agoudath Israël, rav Israël Eichler, a attaqué l’hypocrisie des «défenseurs de la démocratie» qui ont transformé les médias en un outil de la dictature des magistrats et des bureaucrates.

« Mes félicitations au nouveau ministre des Communications, mon vieil ami Ayoub Kara. Les communications sont le ministère le plus important dans la relation très tendue entre le système de gouvernement démocratique et l’hégémonie dictatoriale du discours public dominant. Les médias sont toujours un élément-clé de la destruction de la démocratie et de l’autonomisation des dictateurs et des fonctionnaires, comme les procureurs, les policiers et les hauts fonctionnaires, qui peuvent abuser des individus et des minorités, sous les auspices de la propagande de médias subjectifs », a déclaré le député.

« Les médias à travers l’histoire ont apporté les plus grandes révolutions, dont certaines ont apporté le salut et la liberté au monde, mais la plupart n’ont apporté que sang et destruction. Dans le passé, la propagande des médias a créé le communisme, et plus encore le nazisme, qui, sans les médias, n’aurait pas poussé des dizaines de millions de personnes dans l’abîme moral. Mais d’autre part, les médias ont affaibli les régimes dictatoriaux et les ont empêchés d’abuser des faibles. Les médias sont un outil aussi bien pour le mal que pour le bien. Ce n’est pas pour rien que les médias sont appelés en hébreu klé tikchoreth (qui peut se traduire par « plat de communication »). Les médias sont comme un plat, tout dépend de ce qui y est servi. Par conséquent, en tant que nouveau ministre des Communications, vous avez un rôle très important à jouer pour que les médias diffusent la vérité et non des mensonges. Un média qui décrit la réalité et non celui qui la crée, telle qu’imaginée par le modérateur ou l’éditeur.

LIRE  Procès en appel de Georges Bensoussan : les incohérences du gouvernement

« Voici un exemple: depuis de nombreuses années, les médias ont renforcé le statut du procureur général. C’était pour affaiblir le gouvernement élu. Lorsque le procureur général est devenu de simple procureur, conseiller du gouvernement, ce qui a permis à un tyran comme Aharon Barak de renverser le Premier ministre Rabin, les médias ont adoré. Puis il a pris le contrôle des tribunaux et a détruit la démocratie, il a transféré le pouvoir aux procureurs, aux juges et aux policiers. Dans la sphère publique aussi, Barak a donné à un petit groupe de l’extrême gauche le contrôle du peuple et de l’État. La décision de la Haute Cour de justice d’annuler les lois de la Knesset et de causer des querelles civiles a abouti à la dictature des juges à la place de la démocratie parlementaire et à cette époque, il était interdit de s’opposer au procureur général et à ses acolytes.

« Aujourd’hui, ces même gauchistes manifestent contre le procureur général, jusque devant sa maison. Pourquoi ? Parce qu’il ne met pas le Premier ministre en procès pour faire plaisir aux gens qui veulent le renverser. Tout cela se fait avec l’aide des médias, qui grossissent ces manifestations et dissimulent la colère populaire sur d’autres problèmes qui ne trouvent pas grâce à leurs yeux.

« Par conséquent, maintenant que le ministre Kara prend en charge le portefeuille des médias, il doit s’assurer qu’ils cesseront d’être une dictature et défendront la liberté de parole, pas la liberté de mépris, la liberté d’expression pour tous et pas seulement pour un certain secteur et une certaine opinion. Avec l’aide de D’, vous le ferez avec dignité et fierté. Ce sera un honneur non seulement pour la communauté druze, mais aussi pour l’ensemble de l’État d’Israël et le peuple d’Israël dans son ensemble. Bonne chance », a conclu Eichler.

LIRE  “Le prince héritier saoudien veut se rendre à Jérusalem”

 

1 Commentaire

  1. Super discours et super message qui devrait mettre un peu d’ordre dans ce fatras politico – médiatique que connait ce pays et qui nous conduit là où il ne faudrait pas qu’on aille!
    Voilà un réquisitoire bien envoyé et qui dit ce qu’il veut dire !!!
    BRAVO !!

Laisser un commentaire