Le dernier scandale du rav Aviner

0
2418

Le rav Chelomo Aviner est le rav de l’agglomération Beth El (6000 habitants), et est l’un des dirigeants marquants du monde « dati-leumi ». Il est connu également pour répondre à toutes sortes de questions qui lui sont posées par voie de mails sur le site « Kipa », et c’est dans ce cadre-là qu’il a défrayé la chronique. Un jeune lui a demandé comment faire dans le cadre du service militaire, quand les troupes sont mixtes. Comme on l’admet dans son regroupement politique, il avance le fait que c’est une « grande mitsva d’aller à l’armée » (Kountrass prépare un grand dossier consacré à ce sujet, dans son numéro 212, qui devrait paraître en février prochain, si D’ nous le permet – et va y montrer que cette position ne fait pas l’unanimité, même parmi les rabbanim du groupe dati-leumi), mais « en même temps, nous avons pour devoir d’obéir aux ordres de la Tora, selon laquelle les hommes et les femmes ont à s’éloigner les uns des autres de manière claire ». Il a ajouté un conseil : « Il faut demander à servir dans des unités où il n’y a pas de femmes, ou alors dans des troupes d’attaque, ou dans des unités orthodoxes ». Le jeune lui a répondu que de telles possibilités étaient bien exclues : l’armée n’est pas tenue à envoyer des soldats dans des unités orthodoxes, et tout le monde n’est pas fait pour les unités de choc.

« S’il en est ainsi, a conclu le rav, à notre grande douleur, on ne peut pas se rendre à l’armée pour l’instant. Ou l’on y organise des unités séparées, et, en attendant, il n’est pas question de s’enrôler. On ne peut imaginer de remplir son obligation, sa mitsva, en commettant une ‘avéra, une faute ! »

LIRE  "La mosquée Al-Aqsa, tenue par les sionistes, est la plus libre du monde islamique"

Cette prise de position a entrainé une grande critique parmi les rabbanim du public dati-leumi, et a surpris le grand public.

 

Aucun commentaires

Laisser un commentaire