Des gens de Lod parlent…

0
213

Les derniers événements qui se sont déroulés en la ville de Lod, une vieille agglomération mixte, où vivaient longtemps Juifs et arabes dans la paix, ont amené quelques habitants de cette ville à s’exprimer.

Le rav ‘habad Yaakov Gleiberman (notre photo) dans une interview avec la ligne Haredi: « Je suis choqué par la situation à Lod. Soixante-dix ans d’amitié entre Arabes et Juifs ont disparu en une fois. Cela rappelle les événements de 1929 (le pogrom à ‘Hévron, et dans tout le pays). Tout simplement incroyable. Il y a une peur de descendre dans la rue. L’agitation ici est très grande. L’enceinte des bureaux de notre organisation est entourée de policiers. Je ne crois plus aux Arabes. « 

L’adjoint au maire Meir Assulin dans une interview avec la ligne Haredi: «La réalité nous a frappés au visage. Nous n’avons pas rêvé d’une telle possibilité que les résidents arabes se comportent de cette manière. Nous avons investi des centaines de millions dans le secteur arabe. Des gens que je croyais être mes amis ont rejoint les émeutiers qui faisaient rage dans les rues.

Gadi Ben Ami, un vétéran des habitants de Lod dans une interview avec la ligne Haredi: «Je suis enfermé dans la maison depuis plusieurs jours. Peur d’être poignardé dans la rue. Depuis la création de l’État, je suis ici et je ne me souviens pas d’une telle période. Ils rient avec nous mais nous détestent. La tension a toujours été entre eux maintenant, elle a éclaté vers nous. J’ai amené ma famille chez moi pour me défendre. Je suis sûr que cette situation passera. »

LIRE  Liberté d’expression ou de mise à prix ?

Aucun commentaires

Laisser un commentaire