Des sondages après le discours à l’ONU et la violation du caractère sacré de Yom Kippour

0
83

De nouvelles enquêtes révèlent la situation actuelle des mandats. Les effets du discours de Netanyahu aux Nations Unies, des émeutes à Tel Aviv à l’occasion de Yom Kippour et, sur fond d’escalade et de tensions à la frontière sud, lorsque les Palestiniens lancent des explosifs sur les soldats de Tsahal.

JDN

Après la visite du Premier ministre Benjamin Netanyahu aux États-Unis, ses rencontres politiques et son discours aux Nations Unies dans lequel il a évoqué les progrès vers un accord de paix historique avec l’Arabie saoudite, sur fond de choc provoqué par la manifestation de haine la nuit de Yom Kippour dans le centre de Tel-Aviv, et tandis que les violentes violations de l’ordre à la frontière de la bande de Gaza se poursuivent, aujourd’hui trois fascinantes enquêtes de mandat.

Selon l’enquête de News 12 et du Sample Institute, si les élections avaient lieu aujourd’hui, le Likoud dirigé par Benjamin Netanyahu obtiendrait 28 mandats, le Camp d’État dirigé par Benny Gantz 27 mandats, Yesh Atid dirigé par Yair Lapid s’affaiblierait de 24 à 18 mandats, le Shas dirigé par Aryeh Deri tombe également à 10 mandats.

Une liste unifiée du « Sionisme religieux » et d’« Otzma Yehudit » dirigée par Smotrich et Ben Gvir, s’affaiblit de 14 à 9 sièges, le « Judaïsme de la Torah » maintient sa force avec 7 sièges, tout comme « Israël Beitenu » dirigé par Avigdor Lieberman avec 6 sièges.

Ra’am, dirigé par Mansor Abbas, maintient également sa force, avec 5 mandats, tout comme Hadash-Ta’al, dirigé par Ayman Odeh et Ahmed Tibi, avec 5 mandats. Selon l’enquête, le parti Meretz revient à la Knesset avec 5 mandats, tandis que Ha’Avoda et Balad ne dépassent pas le pourcentage de blocage.

En conclusion, le bloc de coalition actuel passe de 64 mandats à 54 et perd la majorité à la Knesset au profit des partis d’opposition, qui obtiennent 66 mandats avec Hadash-Ta’al et 61 sans le parti arabe extrême.

Selon l’enquête menée par le professeur Camille Fox pour News 13, si les élections avaient lieu aujourd’hui, le Camp d’État finirait avec 27 sièges, le Likoud – le deuxième parti avec 26 sièges, Yesh Atid perdrait 8 sièges et tomberait à 16. ‘Shas’ – 10 mandats, ‘Judaïsme Torah’ – 7 mandats.

Le « Sionisme religieux » avec 6 mandats, ainsi qu’« Israël Beitenu » – 6 mandats, « Hadash-Ta’al » et Ra’am maintiennent leur force avec 5 mandats chacun. « Otzma Yehudit », dans une campagne séparée, est sur le point d’être élu. du pourcentage de blocage avec 4 mandats, comme ‘Meretz’ et ‘Balad’ qui surprennent et obtiennent 4 mandats pour la première fois depuis leur échec aux dernières élections.

En dessous du pourcentage de blocage se trouve le parti « travailliste » qui a fondé l’État.

Selon l’enquête, le bloc de coalition s’est affaibli de 11 mandats et tombe à 53 mandats, tandis que l’opposition dispose de 63 mandats avec Hadash Ta’al sans Balad qui obtient 4 mandats.

Selon une nouvelle enquête sur les mandats réalisée par « Kan 11 » et l’Institut Kantar, si les élections à la Knesset avaient lieu aujourd’hui, le « camp de l’État » obtiendrait 30 mandats, le « Likoud » – 27 mandats, Yesh Atid – 18 mandats, Shas – 10 mandats, « Sionisme religieux » et « Otzma Yehudit » – 9 mandats.

« Judaïsme de la Torah » – 7 sièges, « Israël Beitno » – 5 sièges, « Ream » – 5 sièges, « Hadash-Ta’al » – 5 sièges, Meretz – 4 sièges.

Selon le sondage, le bloc de la coalition dispose de 53 mandats, tandis que le bloc de l’opposition dispose de 67 mandats, sans compter Hadash Ta’al – 62.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire