Deux îles du Détroit de Tiran passent sous domination saoudienne

0
451

De manière assez surprenante, l’Egypte a décidé d’accorder à l’Arabie saoudite deux îles du Détroit de Tiran : Tiran elle-même, avec sa voisine Sanafir.

Avec ses 80 km², l’île de Tiran est la plus grande île à l’entrée du Détroit de Tiran, séparant la mer Rouge du golfe d’Aqaba. Sans eau, elle est actuellement inhabitée. Sa position stratégique en a fait une base militaire occasionnelle. La rumeur veut que ses plages soient minées.

Sur le plan historique, Procope écrit qu’il y avait une communauté juive autonome sur l’île, alors appelée Iotabe, à l’époque, au VIème siècle, où avec d’autres îles de la mer Rouge et Socotra, elle faisait partie de l’Empire byzantin. Cela montre qu’alors, la pluviométrie était plus importante : des citernes existaient sur l’île.

L’Etat d’Israël a occupé l’île brièvement durant la crise de Suez, et à nouveau, entre 1967 et 1982, à la suite de la guerre des Six Jours. Du reste, ces îles ont permis à deux reprises aux Arabes de bloquer le passage des navires israéliens et étrangers, ce qui a représenté alors un casus belli, et entraîné la guerre. La cession de ces îles à l’Arabie saoudite ne peut que retenir l’attention, en espérant que le beau temps continuera à régner dans cette région…

Aucun commentaires

Laisser un commentaire