Développement dramatique dans l’enquête sur le meurtre du jeune homme : 16 coups de f eu ont été tirés dans la Yechiva

0
221

Développement dramatique dans l’enquête sur le meurtre de l’étudiant de la Yechiva Torath ‘Hayim de Denver, Shmuel Silberberg, ce jeune âgé de 14 ans.

Behadrei Haredim a appris que l’histoire est que deux hommes armés sont arrivés mardi soir à la Yechiva Torat ‘Haim de la ville de Denver, ont pointé une arme sur la tête du jeune homme se tenant devant la Yechiva et lui ont ordonné d’ouvrir la porte d’entrée verrouillée à l’aide d’un code. En entrant dans l’immeuble, ils se sont tournés vers le bureau du directeur et lui ont tiré quatre balles.

Le directeur tomba immédiatement au sol, mais par la grâce du Ciel aucune balle ne l’atteignit. Il a fait semblant d’être mort et ils ont pensé qu’il avait effectivement été tué et l’ont laissé seul et lui ont ainsi sauvé la vie.

Ils ont ensuite braqué l’arme à feu vers Shmuel Silberberg, qui se tenait dans le coin de la pièce, et lui ont tiré 12 balles.

La police a annoncé au cours des deux derniers jours que la fusillade avait eu lieu en même temps que deux autres fusillades ont eu lieu dans la même zone mardi soir à la même heure, mais il s’avère que le meurtre de Shmuel הי »ד n’est pas lié à la fusillade dans la zone, comme l’avait initialement affirmé la police. La police dans le but de déchiffrer l’enquête.

La yeshiva, située au 1555 Stuart Street à Denver, Colorado, est dans un état d’agitation depuis les dernières heures 24. Hier, un porte-parole de la police de Denver a tenu une conférence de presse affirmant qu’il s’agissait d’une balle perdue provenant d’un véhicule qui passait.

LIRE  La tombe de rabbi Israël Salanter en danger

Mais selon le rapport de la dernière heure, il s’avère que l’affaire est bien plus grave que la version policière. Car il ne s’agissait pas d’une fusillade provenant d’un véhicule qui passait ou autre. On ne sait pas pourquoi le FBI n’enquête pas sur l’affaire.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire