Dimanche fatidique : la coalition se prépare pour deux événements explosifs

0
296

Il y a une vraie crainte dans la coalition en vue de deux événements explosifs qui auront lieu dimanche et qui pourraient à nouveau secouer le navire, déjà chancelant et sur le point de s’effondrer. Le premier est la marche des drapeaux qui passera par la porte de Damas, malgré les menaces du Hamas et du Hezbollah ;  et deuxièmement, le transfert de la réponse de l’État à la Haute Cour concernant l’évacuation de la Yechiva de ‘Homech | Tous les détails

Be’hadré ‘Harédim – Ari Kalman

Dimanche qui vient, deux événements importants auront lieu qui pourraient affecter l’état de la coalition, le système politique s’y préparant pour empêcher la dissolution du gouvernement.

Le premier événement important est le défilé des drapeaux qui aura lieu dans la soirée, lorsque des centaines de personnes devraient franchir la porte de Damas en agitant des drapeaux israéliens pour célébrer la Journée de Jérusalem. Le Hamas et le Hezbollah menace de réagir.

Un tel événement risque fort de déclencher des tensions sécuritaires qui obligeraient Israël à prendre des mesures importantes. Ceci peut mettre en péril le partenariat avec Ra’am qui, lors des tensions précédentes sur le mont du Temple, a gelé le partenariat de la coalition et seulement après environ un mois, a annoncé qu’il donnait une nouvelle chance au gouvernement, ayant reçu un feu vert de la part du Conseil de la Choura pour une telle nouvelle chance.

Les dirigeants de la coalition ont abordé la question plus tôt cette semaine et ont convenu d’envoyer un message aux ministres du gouvernement et aux membres de la coalition de la coalition, afin qu’ils limitent leurs déclarations afin d’empêcher les émeutes politiques et d’éviter une nouvelle confrontation politique avec Ra’am.

LIRE  L’administration Obama a conseillé aux Palestiniens : ne pas reprendre les attentats suicides car « cela nuirait à leur cause »

Le deuxième événement important est l’évacuation de la colonie de ‘Homech. Dimanche, l’État répondra à la Haute Cour qu’il devrait bientôt évacuer la colonie sans préciser de date précise, dans l’espoir que cela ne provoquera pas la colère de la droite.

Ces dernières semaines, la ministre de l’Intérieur Ayelet Shaked et le président de la faction Yemina, le député Nir Orbach, ont clairement indiqué qu’ils s’opposent à toute décision de cet ordre. Selon ce dernier, l’évacuation de la colonie de ‘Homech serait la goutte qui fera déborder le vase.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire