Directeur du FBI : la prise d’otages au Texas était un acte de terrorisme

0
83

Juif.org

Le directeur du FBI, Christopher Wray (notre photo), a déclaré jeudi que la prise d’otages dans une synagogue du Texas pendant Shabbat était « un acte de terrorisme visant la communauté juive ».

« Ce n’était pas un événement aléatoire », a déclaré Wray lors d’un webinaire organisé par la Ligue Anti-Diffamation, cité par le New York Times. « C’était intentionnel, c’était symbolique et nous n’allons pas tolérer l’antisémitisme dans ce pays. »

Ses commentaires sont intervenus après que le FBI a initialement déclaré que l’agresseur, un citoyen britannique du nom de Malik Faisal Akram, n’était pas motivé par l’antisémitisme lorsqu’il a retenu en otage quatre personnes à la synagogue pendant 11 heures.

Lors d’une conférence de presse samedi soir après l’évasion des quatre otages, l’agent spécial responsable du bureau extérieur du FBI à Dallas, Matthew DeSarno, a déclaré qu’Akram était motivé par un problème « pas spécifiquement lié à la communauté juive ».

L’évaluation initiale du FBI a suscité une vive réaction de la part de certains dirigeants juifs et de leurs partisans. Il a ensuite tenté de revenir sur sa revendication initiale, publiant une déclaration faisant référence à l’événement comme « une affaire liée au terrorisme, dans laquelle la communauté juive était ciblée ».

Dans le webinaire de jeudi, Wray a souligné l’engagement du FBI à lutter contre les attaques antisémites.

« Nous reconnaissons que la communauté juive en particulier a subi des violences et fait face à des menaces très réelles de tout le spectre de la haine », a-t-il déclaré, mentionnant les personnes radicalisées par les mouvements djihadistes, les « extrémistes violents domestiques » et d’autres.

LIRE  Netanyahou : “Je souhaite au peuple iranien du succès dans sa noble quête de liberté”

Jeffrey Cohen, l’un des otages, a déclaré à MSNBC cette semaine qu’Akram n’était pas « votre agresseur typique » qui voulait tuer des Juifs, mais qu’il avait « acheté ces tropes ».

« Il est venu vers les Juifs parce qu’il a adhéré à ces histoires très dangereuses selon lesquelles les Juifs contrôlent le monde et les Juifs contrôlent le gouvernement, les banques et les médias. Et nous, en tant que bonnes personnes et nous en tant qu’Américains patriotes, nous devons défier ces choses quand nous les entendons, parce que ces mots entraînent des conséquences », a rappelé Cohen.

Pendant ce temps, jeudi, le Jewish Chronicle, basé au Royaume-Uni, a publié un enregistrement d’un appel téléphonique entre le tireur et son frère en Grande-Bretagne qui a eu lieu avant qu’Akram ne soit abattu par les équipes du SWAT.

Dans l’enregistrement, Akram a dit à son frère : « J’ouvre les portes à tous les jeunes d’Angleterre pour qu’ils entrent en Amérique et b***sent avec eux ».

Le tireur s’est également vanté de son désir de martyre et a déclaré : « J’ai demandé cette mort à Allah, Allah est avec moi, je ne suis pas du tout inquiet ».

Aucun commentaires

Laisser un commentaire