Diverses réactions face à la décision de Lieberman

0
312

Notre illustration : la caricature de Yoni, présentant Bennet affirmant, les mains dans les poches, aider les orthodoxes contre toute attaque, et Lieberman réalisant sa promesse, et c’est marqué sur sa chemise : « Je l’ai promis, je le réalise », à savoir verser les orthodoxes au dépotoir public…

Quelques réactions (pris du Kav ha’harédi) :

• Le député Shlomo Qarai dans une interview : « Nous avons eu une bonne semaine politique dans l’ensemble. Cette coalition commence à se fissurer. La loi sur la citoyenneté est bonne pour la droite, mais elle comporte de nombreuses failles dangereuses que le gouvernement actuel ne saura pas comment traiter. S’ils soumettent une loi sérieuse, nous la soutiendrons. Ayelet Shaked ment, fait semblant d’être pieuse, et hypocrite. D’Antiochus au tsar Nicolas ne s’est pas élevé de personne haïssant Israël autant que Lieberman. Sa décision obligera les travailleuses à arrêter de travailler. Espérons que ce mal disparaisse de nos vies »

• Le professeur Yaron Zelicha, chef du département de comptabilité du campus universitaire d’Ono, dans une interview avec la ligne Haredi : « La décision de Lieberman n’est qu’une punition. Cela blessera les faibles et les pauvres. Il n’y a aucune logique économique dans cette décision. Il n’y a aucun avantage pour le budget de l’État à cela. C’est disproportionné. Aucun étudiant n’est allé travailler à cause de cette chose. La relation entre les orthodoxes et le gouvernement a échoué »

• Le chanteur Amiran Dvir dans une interview avec la lignée Haredi : « Lieberman a accéléré mon rêve et je vais bientôt étudier au kollel. Toute mon enfance est passée par Kollel Hazon Ich et je me souviens d’expériences incroyables entre ces murs. J’y retourne. Je ne veux pas obtenir de bourse de leur part. J’ai toujours su que j’allais m’y rendre un jour. Lieberman veut nous refroidir et nous devons nous réchauffer. Je vais m’assoir étudier avec père. L’argent ne fera pas quitter le kollel à votre élève. »

LIRE  Quand le roi du Portugal déportait les Juifs pour coloniser ses nouvelles terres africaines

• Hanani Breitkopf ‘Kikar Hashabat’ dans une interview avec la ligne Haredi : « Les étudiants de Kollel essaient de ritualiser des solutions pour surmonter le nouveau décret de Lieberman. Diverses idées surgissent pour tenter de survivre malgré les difficultés. Le préjudice pour les familles sera important. »

Aucun commentaires

Laisser un commentaire