Du Maroc à l’Irak : les surfeurs musulmans se réjouissent de l’héroïsme de Michael Ben Zikri

0
553

L’acte de feu Michael Ben Zikri, qui a sauvé une famille bédouine de la noyade et a payé sa vie, suscite des réactions sympathiques dans le monde arabe et musulman. Se trouvant sur la plage, il a vu une famille inconnue et non identifiée pour lui en train de se noyer, n’a pas hésité à plonger et à les sauver. Michael Ben Zikri, un homme de 45 ans d’Ashkelon, ne s’en est pas sorti.

Be’hadré ‘Harédim

Le regretté Michael Ben Zikri est déjà devenu un symbole de coexistence, ayant sauvé des membres de la famille de la communauté bédouine de ‘Houra – et payé pour cela dans sa vie.

« Il s’agit d’un véritable acte humanitaire », a écrit Mirna, de l’Iraq. « Il n’y a pas de différence entre les humains. Allah nous a appris à nous aimer. » Un autre intervenant écrit: « L’humanité n’a pas de religion. Que du Ciel il bénisse sa famille et ses proches pour ses nobles actions. »

Uthman, un résident de l’Arabie saoudite, a mentionné un verset du Coran, qui a un parallèle dans la Michnah : « Allah a dit que toute personne qui sauve une âme, c’est  comme s’il avait sauvé tout le monde. » Majdi, un résident d’Égypte, a séparé la politique de ce cas: « Le fait que nous ayons des désaccords politiques avec vous ne signifie pas qu’il y ait un débat humanitaire entre nous. » Irakien Fahad a écrit: « C’est le peuple israélien qui aime tout le monde et aide tout le monde ».

Jonathan Gonen, directeur des médias numériques au ministère des Affaires étrangères en arabe, a déclaré: « C’est une histoire humaine qui ne pouvait pas laisser de surfeurs dans les pays arabes indifférents, y compris ceux hostiles à Israël ». Il a déclaré: « Les surfeurs du Maroc en Irak, d’Oman à la Syrie, se sentant concernés par l’histoire et par les marques d’humanisme, ont appuyé sur les qualités humaines de Michael, certains mettant également l’accent sur la coexistence en Israël comme modèle. »

LIRE  Les restes d’un pilote de Tsahal retrouvés après 56 ans!

Ben Zikri est mort vendredi et a été enterré dimanche au cimetière d’Ashkelon. Il avait 45 ans au moment de sa mort, laissant derrière lui une femme et trois enfants. Des dizaines de résidents de ‘Houra sont arrivés aux funérailles. L’ami d’enfance de Ben Zikri, le ministre des Affaires religieuses Jacob Avitan, a déclaré: « Chaque fois qu’une personne était en difficulté, Michael était le premier à tendre la main et était le premier à sauter dans l’eau. « 

Aucun commentaires

Laisser un commentaire