Elections 2019 : le parti orthodoxe Yahadouth Hatora se scinde en deux !

0
126
Moshe Gafni, Chairman of the Finance committee and Deputy Health Minister Yaakov Litzman attend a Finance committee meeting at the Knesset, on August 8, 2018. Photo by Yonatan Sindel/Flash90

Après Habayith Hayehoudi, le Camp Sioniste et la Liste arabe unifiée, encore un développement dramatique dans le paysage politique israélien : le parti orthodoxe ashkenaze Yahadouth Hatora a officialisé son éclatement en deux après 27 ans de vie commune entre ses deux composantes : Deguel Hatora (courant lituanien) et Agoudath Israël (courant ‘hassidique). Ce “divorce” a été entériné mercredi matin par la commission parlementaire de la Knesset ainsi que celui au sein de la Liste arabe unifiée après le départ d’Ahmad Tibi.

Toutefois, il se pourrait que cette scission au sein de la représentation orthodoxe ashkénaze soit le prélude à de nouvelles négociations en vue d’une nouvelle alliance tenant aussi compte du fait que chacune des deux composantes n’est pas assurée d’entrer à la Knesset, Yahadout Hatora n’étant crédité que de sept sièges dans tous les sondages.

Mais, au-delà des probables considérations tactiques, on a pu noter ces derniers mois de nombreux signes indiquant des divergences et même des tensions entre les deux composantes de ce parti, notamment lors des élections municipales ou concernant la loi de conscription dans Tsahal. Sans parler des frictions de longue date au sein du parti quant à la représentation de chaque composante et le leadership au sein de l’orthodoxie ashkénaze: Deguel Hatora s’estime lésé avec seulement trois députés face à Agoudath Israël qui en a quatre, alors que sur le plan des élections locales, les lituaniens ont obtenu plus de succès que les ‘hassidim. Un problème qui se posera tant que le nombre de sièges sera impair!

Photo Yonatan Sindel / Flash 90

LIRE  “Erdogan a reconnu Jérusalem capitale d’Israël bien avant Trump”

Source lphinfo.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire