Émirats arabes unis : photos d’un Juif religieux à Dubaï

0
113

Bien que l’entrée des Émirats arabes unis soit, pour le moment,  interdite pour tout détenteur d’un passeport israélien, Miki Spitzer a pu visiter le pays et a révolutionné le monde arabe avec certaines de ses photographies.

Ynet

De nombreux Israéliens rêvent de visiter les Émirats arabes unis et il sera bientôt possible de le faire avec des passeports israéliens, mais Miki Spitzer n’a pas attendu. A l’aide d’un passeport hongrois et accompagné d’un ami américain, il s’est rendu à Dubaï et à Abu Dhabi.

Israélien, photographe et orthodoxe, Miki Spitzer a photographé les dunes et les bâtiments imposants tout au long d’un voyage de huit jours. Il l’a fait avec son empreinte: dans certaines images, il regarde avec un talith, ce qui a généré des répercussions dans le monde arabe. « L’une des photos était dans une dune à Abu Dhabi, un chauffeur local nous y a emmenés, à qui nous lui avons dit que c’était un costume », a-t-il expliqué.

Pendant son séjour aux Emirats Arabes Unis, la kipa de de Miki Spitzer a été recouverte par une casquette, bien qu’avec la traversée il ait découvert qu’il n’était pas toujours nécessaire de cacher son origine. « Un groupe de photographes arabes savait que j’étais israélien et s’est très bien comporté avec moi, ils m’ont donné une liste d’endroits à visiter et m’ont guidé », a-t-il déclaré. À d’autres occasions, comme lorsqu’il voulait louer une voiture, il a dû se tourner vers son ami américain « car je ne peux pas louer une voiture avec un permis de conduire israélien ».

Son passeport hongrois a permis à l’Israélien d’entrer dans le pays, mais une fois, en survolant l’île de Palm Island par hélicoptère, cela lui a presque causé des problèmes: « Quand ils ont vu mon passeport, ils m’ont dit que le pilote venait également de Hongrie et a commencé à me prendre dans ses bras et à me parler en hongrois, Je devais lui dire que j’habite là-bas mais je ne parlais pas la langue. Une fois que nous étions dans les airs je lui ai dit la vérité. Et il n’y avait aucun problème, ce qu’ils recherchent c’est du tourisme et le passeport est une affaire technique », at-il décrit.

LIRE  « Le Hamas cherche à sortir de son isolement »

« 80% des habitants des Emirats viennent d’Inde ou du Pakistan, ils se moquaient qu’il soit israélien. Je pense qu’ils respectent Israël, ils connaissent notre pouvoir », a-t-il résumé à propos de son interaction fluide avec la communauté locale, dont le pic était lors de la location d’un appareil photo: « J’ai laissé le passeport israélien en caution et je n’ai eu aucun problème », a-t-il expliqué.

Source hassidout.org

Aucun commentaires

Laisser un commentaire