En veille de Lag ba’Omer, les rabbanim appellent le public à se plier aux instructions

0
41

L’appel des grands rabbanim en veille de la célébration de Rashbi : « Les instructions doivent être respectées, et ceux qui se rendent à Méron à Lag Ba’Omer ne resteront pas sur la montagne plus de quatre heures, comme les responsables civils l’ont décidé. »

Be’hadré ‘Harédim – Abram Perlstein

Deux jours avant la célébration de Rashbi à Méron, une vingtaine de rabbins éminents du secteur orthodoxe, dont des membres du Conseil des Sages, des rabbins de ville, des dirigeants et des chefs de tribunaux, s’adressent au public dans une lettre inhabituelle demandant de garder les consignes, ne pas dépasser quatre heures sur le site.

Une lettre émise par le tribunal rabbinique de Bené Brak dirigé par le rav Yehouda Silman, et signée par les autres rabbins sous le titre « Kiryat Kodesh », se lit comme suit : « Les instructions doivent être respectées et ceux qui se rendent à Méron sur Lag Ba’Omer ne resteront pas sur place plus de quatre heures comme décidé par les responsables, et il est strictement interdit d’entrer dans des confrontations avec les forces de police ».

Les rabbins ajoutent et lancent un appel au public qui souhaite participer à cette célébration : « Ceux dont qui n’ont pas de tradition familiale de se rendre à Méron éviteront de s’y rendre cette année, ou peuvent repousser cette visite de quelques temps, et à la place de consacrer leur temps à étudier des éléments de l’enseignement de rabbi Chim’on bar Yo’haï pour l’élévation de l’âme des 45 qui sont venus prier en ce haut lieu et qui y ont trouvé la mort. »

LIRE  Un groupe pro-israélien met en garde l’Espagne : et si Israël reconnaissait la Catalogne...

Pour la première fois, la signature de rav Shlomo Kanievsky, fils de rabbi ‘Hayim zatsal, apparaît également dans cette lettre. C’est la première lettre publique sur laquelle sa signature apparaît.

La lettre de ces rabbanim rejoint un autre appel de la part des Grands de la Tora et vient dans le contexte de la directive selon laquelle toutes les personnes désirant se rendre là à Méron doivent acheter un billet à l’avance, lorsque le billet constitue un permis de séjourner 4 heures sur place. Dans les jours à venir, d’autres rabbins et membres des familles des victimes de la catastrophe qui ont péri devraient également lancer un appel similaire sur toutes les voies publiques.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire