Environ 80 Israéliens bloqués à l’aéroport de Francfort en Allemagne

0
200

Environ 80 Israéliens sont restés à l’aéroport de Francfort en Allemagne. Après pression sur les autorités israéliennes ils devraient pouvoir décoller dans un proche avenir | Ils se sont retrouvés sans nourriture casher et sans conditions minimales. Le ministre des Transports a ordonné l’organisation d’un vol de sauvetage spécial.

Kol réga’

Les passagers coincés Photo: Meir Quinn

Fin de la saga: la ministre des Transports, Miri Regev, a donné l’ordre d’autoriser un vol spécial pour ramener les Israéliens bloqués en Allemagne, après qu’un vol précédent de sauvetage ait décollé sans eux en raison de la pression des autorités israéliennes qui ont exigé que les pilotes partent immédiatement sans avertir ceux qui sont restés.

Des passagers bloqués sur le terrain ont été vus dormant sur le sol du terminal, sans nourriture casher et sans conditions minimales. Les membres du groupe « Connected in the World » se sont tournés vers Uri Sirkis et Gil Stav, PDG d’Israir, leur a fourni une place sur le vol qui est parti ce matin pour l’Allemagne.

Meir Quinn, directeur de l’organisation de bénévoles Refoua veSim’ha, est venu avec ses bénévoles le matin dans un supermarché de Modi’in Illit, et a acheté des boites de thon et des pâtes à tartiner jetables et plus encore et a remis ce matin la cargaison au personnel au sol d’Israir, dans le terminal 1.

Dans le même temps, l’entreprise qui fournit la nourriture casher pour les vols, a ouvert les réfrigérateurs ce matin et envoyé des petits pains emballés dans deux emballages et des collations, directement dans l’avion. L’activiste Manny Bromer, avec l’aide du rav Appel de Francfort, ne s’est pas reposé un instant et avec l’aide de la direction de l’aéroport de Francfort, l’autorisation a été obtenue pour apporter et livrer la nourriture qui atterrirait en Allemagne aux Juifs en attente de sauvetage. Leur vol est prévu pour ce soir.

LIRE  Ben Gourion, à l’origine de la création de Daesh, selon Claude El Khal du Média

Le vol de sauvetage de Lufthansa avec l’approbation de l’État d’Israël de Francfort en Allemagne devait décoller hier à 18 h 55, heure d’Israël, avec environ 150 passagers, mais en raison d’un retard dû au Lufthansa Daily qui ne comprenait pas et ne savait pas quoi demander aux passagers. et les documents dont Israël a besoin pour les amener en Israël, ce qui crée un retard et l’embarquement n’ouvre que 40 minutes avant l’heure du vol.

Après que moins de 50% des passagers aient réussi à monter dans l’avion, l’ordre est venu d’Israël, que si l’avion ne décolle pas pour le moment, ils ne lui permettront pas d’atterrir en Israël. En effet, le vol a décollé à 20h40, heure d’Israël. Il y a environ 80 passagers, la plupart orthodoxes, y compris un grand groupe de cho’hatim et de surveillants qui sont allés effectuer leur mission en Amérique du Sud et se dirigent maintenant vers leur famille en Israël. Il est important de noter que ce sont des citoyens israéliens. qui ont effectué des vols non conventionnels avec des permis spéciaux, pour le même vol de sauvetage.

Entre autres, un jeune dont la mère est décédée ce matin à l’âge de 43 ans est également coincé là-bas, et ils l’attendent en Israël pour les funérailles de sa mère. Après avoir appris que l’avion avait décollé, ils ont commencé à l’enterrement de la mère sans attendre l’arrivée du fils vivant en Belgique.

Sa mère est la femme importante, Mme Gittel Adler, épouse du rabbin Israel Zvi Adler, l’un des plus grands adeptes de Viznitz à Ashdod, décédée des suites d’une grave maladie et âgée de seulement 43 ans au moment de sa mort. Son fils, qui était censé assister à ses funérailles, a été vu assis par terre à l’aéroport de Francfort.

LIRE  La stèle en mémoire d'Ilan Halimi une nouvelle fois profanée

Aucun commentaires

Laisser un commentaire