Est-ce que le Hamas décide de déposer les armes ?

Est-ce que le Hamas décide de déposer les armes ?

0
46

Pour la première fois le Hamas appelle à des négociations directes avec Israël

L’organisation terroriste tire les leçons de l’opération «Gardien des murailles» et des dégâts considérables d’où ce nouveau développement significatif. De hauts responsables du Hamas s’efforcent de se réconcilier avec Assad et de renouveler la présence militaire en Syrie.

Un soutien surprenant du Hamas pour des pourparlers directs avec Israël a l’air de se décider. Gaza commence à revenir à la normale ‒ et le cabinet de sécurité israélien menace de tuer Sinwar si les tirs reprennent. Malgré le cessez-le-feu et la fin de l’opération «Gardien des murailles», les dirigeants du Hamas ont toujours peur de sortir des tunnels et de parcourir les rues librement. L’organisation n’est pas sûre qu’on leur ait donné une garantie égyptienne fondée sur une entente avec Israël qu’ils ne seront pas lésés. À la fin de la campagne, le Hamas recalcule son cap et tente désormais de se réconcilier avec le président syrien Assad dans le but de renouveler sa présence militaire dans son pays.

Le Hamas est maintenant très préoccupé par la possibilité raisonnable que les pays occidentaux et arabes modérés soutiennent la reconstruction de Gaza à condition que la production de roquettes soit arrêtée. Cette équation est très troublante pour le Hamas, car il sait qu’il ne pourra pas compter sur un grand soutien extérieur, alors qu’il est également déçu du président turc Erdogan.

Par conséquent, il y a un développement nouveau dans la politique du Hamas. La conclusion de l’organisation est qu’ils n’ont plus le choix maintenant, et malgré le boycott qu’ils ont imposé à Assad et à la Syrie depuis le déclenchement de la guerre civile en 2011, lorsqu’ils s’y sont opposés, ils sont maintenant en négociations avancées pour se réconcilier avec le président et renouveler leur présence, y compris militaire, sur le sol syrien.

LIRE  Aider la police de Miami à définir les actes antisémites

Dans le même temps, pour la première fois, on peut entendre les voix des dirigeants du Hamas proposer de changer leur façon de se conduire envers Israël et de cesser d’être dépendants de dissidents comme l’Égypte ou d’autres pays. Les mêmes voix suggèrent de regarder comment les talibans en Afghanistan se comportent envers les Américains: ils ne leur serrent pas la main ou ne les embrassent pas, mais concluent des accords avec eux sans médiation lorsqu’ils sont assis au Qatar. Le Hamas veut se comporter de la même manière avec Israël ‒ pourparlers directs.

Dans les premières heures qui ont suivi le cessez-le-feu, le Hamas a organisé des marches de résidents à travers les sites de bombardement pour donner aux images de la fin des combats un air de victoire. Depuis notre siège au Qatar, le chef du mouvement, Ismail Haniyeh, déclare: «Nous considérons cette campagne comme un saut significatif dans l’histoire de la confrontation avec l’ennemi. C’est un tournant historique, c’est le signe d’un grand changement que tout le monde verra d’ici peu».

En fait, pour la première fois depuis le début des combats, le chef du Hamas Yahya Sinwar (notre photo) est apparu dans la bande de Gaza, continuant à faire des déclarations belliqueuses. « Nous allons attaquer Tel Aviv et aussi Haïfa », a-t-il été entendu. Dans les rues, des foules se sont rassemblées autour de lui et ont crié pour le soutenir.

Israel Katz, le ministre des Finances et membre du cabinet sécuritaire, a été interviewé par « Meet the Press » et a également précisé que Sinwar pourrait être une cible d’élimination: « Il n’y a pas de séparation entre les échelons politique et militaire. Sinwar doit savoir qu’il sera éliminé après chaque tir de missile ‒ nous riposterons coup pour coup y compris par l’assassinat de hauts responsables du Hamas ».

LIRE  "La mutation britannique se propage parmi le public orthodoxe..."

Le Conseil de sécurité de l’ONU a publié une déclaration appelant à la pleine réalisation du cessez-le-feu entre Israël et le Hamas, soulignant également la nécessité immédiate d’une assistance humanitaire aux civils palestiniens dans la bande de Gaza. Plus tôt dans une interview avec World Order Matias Samala, le directeur général de l’UNRWA à Gaza a déclaré que le principal problème auquel vous êtes susceptible de faire face dans l’opération est le traumatisme psychologique infligé à de nombreuses personnes dans la bande de Gaza, dit Samala. «J’avais l’habitude de dire que la reconstruction des bâtiments est une question relativement simple et facile à planifier», a-t-il expliqué dans son premier entretien depuis la fin des 11 jours de combats, alors qu’il était toujours dans la bande de Gaza. «Le problème le plus complexe concerne les traumatismes mentaux», a-t-il précisé. « Cela signifie-t-il qu’il n’y a pas de pénurie de médicaments, de nourriture ou d’eau potable? Pendant les 11 jours de combats, nous n’avons pas manqué de nourriture, d’eau et de fournitures, ce qui se serait effectivement produit si les postes frontaliers n’avaient pas été ouverts », ajouta-t-il.

Le directeur de l’UNRWA à Gaza a ajouté que « les points de passage de la frontière sont ouverts depuis hier et que les marchandises et les fournitures sont transférées dans la bande de Gaza, donc de mon point de vue, il ne semble pas y avoir de pénurie grave en général et de médicaments, de nourriture. ou d’eau tant qu’ils continuent d’entrer dans la bande de Gaza ».

L’UNRWA (Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens) a été largement critiqué lors des derniers affrontements à Gaza, notamment lors du dernier round, le Hamas étant connu pour se cacher dans les institutions de l’organisation, qui leur sert de refuge ainsi que de nombreux civils dont beaucoup d’entre eux ont perdu, de ce fait, leurs maisons.

LIRE  Le père d'un détenu à Gaza : "Ne négociez pas avec le Hamas pour libérer mon fils"

JForum ‒ N12-mako.il.news

Aucun commentaires

Laisser un commentaire

Choisir la devise
EUR Euro
0
    0
    Panier
    Votre panier est videAu shop