Et maintenant, que doit-il se passer aux USA ?

0
284

Illustration : Atlanta, en Géorgie, USA

Objectivement, ces élections ne sont pas encore terminées.

Yated Nééman, en date du 10 novembre 2020.

Ce n’est que dans quelques semaines que sera décidé qui est le groupe vainqueur au Sénat. Le président doit avoir une majorité qui aille avec lui afin de pouvoir faire passer des lois et tout changement. Trump avait une telle majorité. Même si son propre parti n’aimait pas tellement sa conduite, il a tout de même eu droit à l’appui des gens de son groupe du Sénat. S’il n’avait pas eu cela, il aurait déjà du terminer son mandat au milieu des 4 années, en particulier du fait que les Démocrates ont lancé une démarche visant à le faire inculper de relations interdites avec les Russes, accusation qui s’est avérée être sans fondement. Pour le faire tomber, ils avaient besoin du Sénat, et comme ils n’y avaient pas la majorité, Trump est resté en fonction. Ceci est un bon exemple de la force du Sénat, capable de rejeter toute démarche de cet ordre entreprise contre le Président.

Ce qui est valable jusqu’à ce jour, c’est que les Républicains jouissent de 50 sièges au Sénat, la moitié, alors que les Démocrates n’en ont que 48. Les deux sièges de l’Etat de Géorgie n’ont pas été attribués, parce qu’aucun des candidats n’a obtenu la majorité de 50% des voix. Ceci fait que dans quelques semaines, il y aura dans cet Etat un nouveau tour d’élections, ce qui peut totalement changer la situation : si les Démocrates l’emportent, le Sénat sera équilibré, et alors la loi veut que c’est le vice-président du président en place qui a le pouvoir de faire pencher la balance – en faveur des Démocrates. Les Républicains ont besoin de gagner au moins l’un des deux sièges pour conserver leur avantage.

LIRE  Trump atteint par le corona fera comme tout le monde ? Certainement pas...

Les deux partis en présence investissent des millions de dollars dans la campagne qui se déroule autour de ces élections locales, qui ont une influence décisive sur l’avenir de la direction des choses aux Etats Unis pour les 4 années à venir. Par exemple, les Démocrates pourraient décider d’ajouter aux juges composant la haute Cour américaine : actuellement, y siègent six juges conservateurs contre trois, grâce à ce que Trump a fait ces derniers temps. Le nouveau président, s’il a la majorité au Sénat, peut ajouter encore des juges, et lutter de la sorte contre l’influence de Trump dans cette instance, en y ajoutant des juges libéraux. Pour pouvoir faire cela, il a besoin d’avoir ces deux sièges en sa faveur en Géorgie, ce qui est donc un élément critique pour les deux partis. Si c’est le contraire qui se passe et que les Démocrates obtiennent cela, le parti Républicain perd toute son influence pour les 4 années à venir, et peut-être pour plus longtemps encore.

Les Démocrates ont comme projet d’ajouter encore 2 Etats aux 50 qui forment les Etats Unis : Porto-Rico et la ville de Washington. Chaque Etat envoie 2 délégués au Sénat, ce qui donc en ajouterait 4. Comme ces deux lieux soutiennent de manière déclarée les Démocrates, les Républicains, dans un tel cas, perdent leur force, et plus encore, leur espoir d’arriver à nouveau à dominer le Sénat est pratiquement nul !

Pour Israël, ces éléments sont critiques : les Républicains soutiennent de manière traditionnelle Israël bien plus que les Démocrates, qui contiennent en leur sein des délégués antisémites déclarés. Les délégués démocrates permettront au président de prendre des positions anti-israéliennes et il recevra leur accord de manière automatique.

LIRE  L’ambassadrice de France convoquée au ministère des Affaires étrangères !

En conclusion, les élections aux Etats Unis ne sont pas terminées, loin de là, et il faut beaucoup d’aide du Ciel pour que la situation que nous avons connue ces quatre dernières années ne change pas, et reste favorable aux Juifs qui vivent dans notre pays, et au peuple juif tout entier !

Aucun commentaires

Laisser un commentaire