Faites vos jeux, rien ne va plus !

0
289

Un autre député de droite envisage de s’opposer au nouveau gouvernement !

De ce fait, même si Lapid a déclaré être parvenu à composer un « gouvernement », il reste encore une dizaine de jours avant qu’il ne passe à l’acte, jurer fidélité. Entre temps, il s’avère que le député de Yemina, Nir Orbach (notre photo), qui a subi une pression énorme ces derniers jours, envisage de se désengager de cette formule, mettant à mal l’ensemble de ce projet.

En route vers l’effondrement du changement de gouvernement ? Après de fortes pressions ces derniers jours de la part des militants de droite, ce soir (mercredi) le député de la « droite » Nir Orbach envisage de s’opposer à la coalition Bennett-Lapid, malgré le fait qu’il ait jusqu’à présent apporté son soutien à son président de parti.

Selon un rapport du commentateur politique Amit Segal, Orbach s’est lancé, de son bureau à la Knesset, dans une discussion et des délibérations fiévreuses soit pour soutenir le changement de gouvernement, soit pour voter contre et donc le contrecarrer, puisqu’il est le 61e doigt.

La personne qui se trouve dans la chambre d’Orbach et essaie de le convaincre de voter contre le changement de gouvernement est Alon Davidi, le maire de Sderot et qui était jusqu’à il y a quelques semaines député de la liste de Yemina, après avoir été convoqué au bureau d’Orbach. par les hommes de ce dernier.

Naftali Bennett et Ayelet Shaked sont conscients du dilemme d’Orbach, et même cette dernière lui a demandé de ne pas publier sa propre opposition, même si elle-même ne souhaite pas tant aller au changement de gouvernement.

LIRE  Le vrai patron (la cour suprême) l'a décidé : une augmentation des impôts sur le High-tech

Orbach, qui subit la pression des militants de droite et les a vus même installer une tente de protestation sous sa maison, débat depuis plusieurs jours avec ses associés pour savoir s’il faut soutenir le changement de gouvernement, et envisage maintenant de voter contre.

Plus tôt dans la journée, Orbach a tweeté : « Pas d’abandon du Néguev », à la suite d’informations selon lesquelles Ra’am cherche dans l’accord de coalition à abroger la loi Kaminitz, qui durcit les sanctions pour les délits de construction, qui sont principalement dans le Néguev dans les communautés bédouines.

Plus tôt, Ari Kalman, le correspondant politique de Behadré, a révélé qu’Orbach rencontrait Yariv Levin, président de la Knesset et membre senior du Likud dans la bibliothèque de la Knesset, afin de le persuader de voter contre le gouvernement de Lapid.

Parallèlement à cela, il a été rapporté que le rav Druckman a parlé ce soir avec Orbach et l’a appelé à s’opposer.

En bref, l’histoire n’est pas encore terminée, et tout peut encore changer.

Si D’ veut !

Aucun commentaires

Laisser un commentaire