Le Fatah menace le Congrès américain

0
670

Algemeiner

 

Le Comité exécutif de l’OLP a pris à parti le Congrès des États-Unis, accusant le Comité des relations extérieures du Sénat d’avoir donné sa «bénédictions» à «des troupeaux de colons [israéliens] en adoptant la loi antiterroriste Taylor Force plus tôt ce mois-ci .

La loi qui est susceptible d’être votée lors de la prochaine session du Congrès, devrait conditionner l’aide à l’Autorité palestinienne, à son renoncement effectif et vérifiable aux «salaires des martyrs» versés mensuellement aux terroristes palestiniens et leurs familles, tout au long de l’année.  Ces salaires sont versés grâce aux 300 millions de dollars d’aide étrangère.

Le Comité exécutif – dirigé par le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas – a affirmé que «la décision du Comité sénatorial américain aux relations extérieures d’arrêter l’aide américaine à l’AP  n’arrêtera pas les versements de ces aides aux familles des martyrs et aux prisonniers». Cette décision est  » inacceptable et affectera négativement tout ce qui est lié aux droits des Palestiniens, et en particulier leur droit à la vie et leur droit de se protéger des violations de l’armée d’occupation, et [des exécutions sommaires qui ont cours dans les rues et les points de contrôle militaires de Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est occupée « .

Le Comité a souligné que l’OLP continuera d’assumer ses responsabilités nationales, morales et humanitaires envers les victimes de l’occupation, les victimes du terrorisme de l’État sioniste et les victimes des troupeaux de colons et de leurs organisations terroristes, que le gouvernement d’Israël soutien et finance avec la bénédiction des législateurs du Congrès américain « , dit la déclaration, selon Palestine Media Watch.

LIRE  A Moscou, un professeur interdit à un élève de porter sa kippa à l'université

Abbas a affirmé qu’il n’y aurait aucun changement de politique en la matière. Le Comité Palestinien a terminé sa déclaration en exprimant sa fierté et en envoyant  « une bénédiction à ces prisonniers de guerre pour leur actions légendaires et a souligné que les soutenir est en tête de ses priorités ».

En annonçant le vote du Comité des relations extérieures américain en faveur de la Taylor Force Act par de 17-4, le parrain de la loi, le sénateur Lindsey Graham (R-SC), a dénoncé la politique de l’AP disant que c’était «malade».

« Si vous êtes un jeune Palestinien, peut-être que la meilleure chose que vous ayez à faire pour assurer un revenu à votre famille c’est de devenir un terroriste », a déclaré Graham. « C’est malade. »

La loi Taylor Force est nommée ainsi en mémoire d’un ancien officier de l’armée américaine et ancien combattant des guerres en Afghanistan et en Irak qui a été assassiné à Tel-Aviv lors d’une attaque palestinienne en mars 2016. Taylor Force était âgé de 28 ans, diplômé de l’Université de Vanderbilt, était en visite en Israël dans le cadre d’un voyage scolaire organisé.

 

Ceci, au moment où Abbou Mazen se permet d’envoyer un télégramme pour encourager et soutenir le dirigeant de Corée du Nord dans son œuvre remarquable…

Aucun commentaires

Laisser un commentaire