Fumer ou ne pas fumer, telle est la question !

0
992

Non, nous ne la posons pas au courant de l’année, bien qu’il ait fallu. Elle se pose plus encore en veille de Pessa’h : a-t-on le droit de fumer des cigarettes, cigares ou autres, ou, de nos jours, utiliser des cigarettes électroniques, durant la fête de Pessa’h, quand le ‘hamets nous est interdit sous toutes ses formes ?

Probablement la question ne recevra pas de réponse catégorique : nul doute que des grands rabbanim ou des personnes particulièrement pieuses éviteront ce plaisir durant la semaine, car il se peut parfaitement que dans le tabac on ait utilisé de l’alcool ou qu’on ait plongé ce végétal dans un bain ‘hamets, ou encore qu’on ait utilisé de la colle basée sur des produits naturels, dont du blé, pour coller le papier formant la cigarette. Même les nouvelles cigarettes électroniques utilisent des produits naturels contenant du ‘hamets…

Que dire au grand public, à nous-mêmes ? Dubek, la grande compagnie israélienne de tabac, annonce pour sa part avoir invité des hauts spécialistes de surveillance rabbinique pour effectuer une inspection de ses chaines de production. Leurs noms : le rav Zaritski, le rav Minski et le rav Ye’hiel Abou’hatséra, rav de Ramlé. Leur conclusion : il n’y strictement aucun problème à utiliser les cigarettes de cette fabrique durant Pessa’h !

Cette conclusion concerne également le reste de l’année – car il peut y avoir des questions provenant de l’utilisation de vin… dans la fabrication des cigarettes (une marque américaine pose en effet problème à cet égard).

La plupart des cigarettes de Dubek sont donc utilisables, la plus connue des sortes étant le Times.

LIRE  Gafni : « Si le problème du Chabbath n’est pas résolu, notre contrat est rompu »

‘Hag Pessa’h cacher ve-saméa’h, joyeux grâce aux cigarettes !?

Aucun commentaires

Laisser un commentaire