Gaza: “accident de travail” avec un cerf-volant

0
833
A kite with a Molotov cocktail is flown by Palestinians during clashes with Israeli security forces on the Gaza Israeli border east of Khan Yunis, in the southern Gaza Strip on April 20, 2018. Photo by Abed Rahim Khatib/Flash90 *** Local Caption *** ????? ??? ??????? ?????? ????? ?????? ???????? ???? ????? ??? ????? ?????? ???

Les réseaux sociaux arabes palestiniens ont annoncé que trois individus ont été blessés alors qu’ils tentaient d’accrocher un engin piégé à un cerf-volant dans le but de l’envoyer du côté israélien. Le directeur de l’unité des urgences de l’hôpital Shifa a Gaza a confirmé l’arrivée de trois blessés dont l’un qui se trouve dans un état critique. Ce qui n’a pas empêché le Hamas d’annoncer d’emblée que les trois terroristes avaient été visés par des snipers de Tsahal.

Et alors que le Hamas annonce des manifestations de masse pour lundi et mardi le long de la frontière, son chef Ismaïl Hanyeh a été “convoqué” au Caire pour y rencontrer les chefs des renseignements égyptiens. L’Egypte – peut-être à la demande d’Israël – tente d’éviter des violences de la part de l’organisation terroriste et tout particulièrement les tentatives annoncées de forcer la clôture de sécurité et entrer en territoire israélien. Ismaïl Hanyeh a promis que la direction du Hamas se réunira dimanche soir pour discuter de la proposition égyptienne.

En Israël, on estime que le Hamas, qui n’a jamais été dans une situation aussi difficile, ne voudra pas manquer l’occasion de vouloir rehausser son prestige auprès de sa population et de la communauté internationale en obtenant des succès face à Israël, tout au moins par les images. L’organisation terroriste a appelé la population de la bande de Gaza à se rendre en masse près de la frontière dès lundi et jusqu’à vendredi. Signe qui ne trompe pas, des bulldozers ont retiré les installations qui marquaient la limite à ne pas dépasser par les habitants. Par ailleurs, le Hamas lance des appels dans les mosquées et les médias afin de “frapper un grand coup”.

LIRE  Netaniahou : "Les accords avec l'Iran étaient mauvais, mais leur conséquence a été positive..."

Ainsi, à Tsahal, on s’attend à un net regain de violence dans les jours qui viennent et des renforts militaires ont été dépêchés le long de la frontière tout comme dans les localités juives qui la bordent. Le commandant de la région militaire sud Eyal Zamir veut à tout prix éviter l’intrusion en masse d’Arabes de Gaza dans le territoire israélien qui pourrait entraîner des conséquences fâcheuses comme de la destruction de matériel militaire mais aussi des scénarios dramatiques comme des attentats dans des localités juives ou des enlèvements de soldats.

Photo Abed Rahim Khatib / Flash 90

Source www.lphinfo.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire