Gênant : et à présent la police annule les accusations contre les ‘hassidim de Breslav…,

1
469

Après les calomnies subies par les ‘hassidim de Breslav ces dernières semaines lorsque les médias ont présenté les rapatriés comme ayant présenté des faux documents, il est aujourd’hui rapporté que les accusations contre 150 de ces gens ont été annulées ! La raison : « Leur test en Ukraine s’est révélé négatif, et le test à l’aéroport Ben Gourion s’est également révélé négatif ». Tout faux !

Be’hadré ‘Harédim – Photo : Flash 90

Après la critique des ‘Hassidé Breslav par les médias israéliens qui les accusaient d’avoir falsifié des documents à leur retour en Israël, aujourd’hui (dimanche), il devient à nouveau clair qu’il s’agit d’une incitation sauvage qui n’a rien à voir avec la réalité. La station Galats a récemment rapporté que l’accusation contre 150 de ces gens de retour d’Ouman (sur 200) avait été annulée. La raison : « Leur test en Ukraine s’est avéré négatif, et le test à l’aéroport Ben Gourion s’est également révélé négatif. »

Il y a à peine deux semaines, la déclaration suivante a été publiée, dont le but était d’inciter au débat public et à l’incitation sauvage contre les fidèles d’Uman : « Sur ordre du Premier ministre, le ministre de la Sécurité intérieure, la police et le comité responsable des instructions concernant le corona informent du fait que 117 personnes de retour d’Ouman ont été convoquées pour interrogatoire du fait de faux et d’usage de faux, de propagation d’épidémie dans un contexte grave. »

Ils ont ajouté dans le communiqué d’il y a environ deux semaines : « Toutes personnes qui arrivent et qui s’avèrent être positifs devront se présenter à la police pour subir un interrogatoire à la fin des dix jours d’isolement. Un dossier pénal sera ouvert et ces infractions seront sévèrement punies. » Comme indiqué aujourd’hui, il s’avère que la plupart des enquêtes ont été annulées en raison de tests effectués par les « propagateurs de la maladie » à Ouman et en Israël et que les deux se sont révélés négatifs.

LIRE  Mahjoubi interpellé par le même “Gilet jaune ” antisémite et complotiste qu’Apathie

Comme mentionné, il s’avère aujourd’hui qu’il s’agit d’une fausse accusation contre ce public, mais tout cela n’a pas empêché le Premier ministre Naftali Bennett et des représentants du ministère de la Santé de diffamer ces adeptes et de répandre dans les médias qu’ils ont osé falsifier des attestations. Immédiatement après l’annonce de l’annulation de l’enquête sur ces 150 fidèles, le réseau a commencé à s’agiter et beaucoup ont été indignés par la rapidité avec laquelle le gouvernement a de nouveau choisi de diffamer le public orthodoxe et de détourner le débat public contre les échecs du gouvernement par le moyen de telles accusations fallacieuses contre les orthodoxes.

1 Commentaire

  1. C’est un gouvernement bolchévik. Benêt jette l’anathème sur tout ce qui ne baisse pas la tête. Il serait temps que les citoyens apprécient à sa juste valeur la supercherie.

Laisser un commentaire