Le gouvernement paiera-t-il des familles religieuses pour inviter des laïcs le Chabbath ?

0
1387

Le ministère des Services religieux lance le programme « Maisons juives », qui paiera des couples religieux pour accueillir les juifs laïcs dans leurs foyers pour les repas et les activités religieuses du Chabbath, a rapporté jeudi Haaretz. Les fonds gouvernementaux seront destinés à participer aux dépenses de maintenance des foyers juifs religieux, ainsi que de financer les activités qui y auront lieu : conférences, repas de vacances et études de groupe. La population-cible à accueillir par les participants au programme sont les Juifs âgés de 18 à 50 ans qui n’ont pas été scolarisé dans une école religieuse.

Le programme gouvernemental paiera les taxes municipales et l’électricité des familles religieuses qui consacreront 15 heures hebdomadaires à l’accueil d’invités laïcs et à la transmission de la tradition et de la culture juives, de l’étude de la Tora et du Midrach, des valeurs familiales et éducatives, de la conscience de soi, de la vie conjugale et de la place de la terre d’Israël dans l’identité juive.

Les hôtes seront rémunérés pour l’étude de ces sujets par paires (‘havrouta) et dans des groupes de six personnes maximum, pour offrir « un repas de fête qui a lieu pendant le Chabbath ou les fêtes », à condition que l’événement dure au moins trois heures.

Le cadre organisationnel de ces foyers sera fourni par des associations, qui doivent démontrer qu’elles ont déjà exercé des activités identitaires similaires dans des maisons privées au cours des deux dernières années, avec un budget d’au moins 25 000 $.

Comme on pourrait s’y attendre, le service juridique du Mouvement réformiste a envoyé cette semaine une lettre sévère au ministère des Services religieux demandant que le programme soit mis de côté. « Pour la première fois, nous parlons de soutien financier qui comprend la couverture des dépenses de maintien de maisons privées pour ceux qui utilisent leur foyer pour« montrer la lumière » aux laïcs, par le biais d’un repas de Chabbath ou de fête qu’ils font de toute façon « , a écrit l’avocat Riki Shapira-Rosenberg, avertissant que le plan est susceptible d’inciter à une large corruption, car il brouille la distinction entre les activités privées et publiques, éliminant essentiellement toute supervision professionnelle de la répartition et de l’utilisation des fonds.

LIRE  Le rire de Donald

Le Forum laïc quant à lui a publié une déclaration indiquant que le programme « prouve encore une fois comment l’État considère le public laïc et comment il cherche à le rééduquer, en accentuant l’asymétrie entre Juifs séculiers et religieux, car il est clair que l’hospitalité sera toujours dans un seul sens. »

Les responsables du ministère des Services religieux ont déclaré à Haaretz que « le projet de soutien pour les maisons juives en est à l’étape préliminaire des commentaires du public. » En tant que tel, les fonctionnaires ont suggéré que les groupes qui expriment de telles critiques déjà à ce stade pourraient ne pas avoir les meilleurs motifs.

 

Aucun commentaires

Laisser un commentaire