Le Grand rabbin sefarade : « En Syrie se passe une Shoah. Nous n’avons pas le droit de nous taire »

6
41114

 

Le rav Yits’hak Yossef, le Grand rabbin sefarade d’Israël, fils du rav ‘Ovadya Yossef zatsal, s’est exprimé de manière très marquante avant les fêtes à l’égard de ce qui se passe en Syrie : une Shoah, a-t-il dit.

Cela s’est passé au cours d’une rencontre pas moins exceptionnelle : le Président de l’Etat, Reouven Rivlin, a accueilli un forum d’un genre nouveau, réunissant Juifs et musulmans, homme de religion et hommes politiques, afin de voir comment calmer les gestes de violence effectués au nom de la foi…

Du côté musulman étaient présents le responsable des cours de justice musulmane et le conseiller en matière de religion d’Abbou Mazen.

Le rav Yossef a déclaré : « Nous vivions en paix voici 70-100 ans. C’est tellement important. Nous devons tout faire pour revenir à une telle situation. » Il a évoqué la mémoire de son père, Grand rabbin d’Egypte, se rendant chez le roi Farouk à chaque fête avec les autres responsables religieux.

« Mon père a été le premier à fixer que, selon la Halakha, il est permis de rendre des territoires si cela peut permettre d’arriver à la paix », a-t-il ajouté.

Quant à ce qui se passe en Syrie, il a demandé aux hommes de religion musulmane de sortir en un appel s’opposant au « génocide d’Alep ». « A proximité d’ici, quand nous nous réunissons, des gens sont tués au quotidien, des femmes, des enfants, par voie d’armes chimiques et biologiques, par des engins explosifs jetés sur eux. » Des millions d’exilés, des centaines de milliers de personnes sont jetés dans la famine. Ce ne sont pas nos proches, mais ce sont des humains qui connaissent une sorte de shoah en réduit ! Le rav a ajouté : « Le peuple juif a connu voici 70 ans une shoah terrible, avec des millions de Juifs assassinés, des millions d’autres qui sont restés des migrants, que nul ne voulait accueillir. La bête nazie a tué ces millions, et le monde l’a vu, tout en restant silencieux. Nous, à titre de Juifs qui avons connu cela sur notre peau, n’avons cessé depuis lors de crier : pourquoi le monde s’est-il tu ? Je veux profiter du présent forum pour dire : à titre de Juifs, nous n’avons pas le droit de nous taire. D’ici doit sortir l’appel : on ne peut pas se taire face à un génocide, ni en Syrie, ni nulle part ailleurs, ni envers quelque peuple que ce soit, même si cela ne sont pas nos alliés. »

Une déclaration digne de notre peuple !

6 Commentaires

    • C’est une preuve de plus qu’ils n’ont jamais existé, ces prétendus massacres de Tel Aviv que les gens de gauche nous rapportent tout le temps !
      Bien sûr, il y a eu des combats en 48, mais qui en est responsable, si ce n’est les arabes eux-mêmes (ne parlons pas de Palestiniens, puisque c’est un peuple inventé plus tard, comme l’avouait ce grand gauchiste repenti qu’était Benny Lévy zal). Au lieu d’accepter le retour du peuple juif sur sa terre, ces gens, venus de partout dans le monde, et sans lien sérieux avec Erets Israël, ont préféré tenter de rejeter le peuple d’Israël à la mer.
      Il y avait peut-être, de la part des Juifs, d’autres possibilités de conduite, mais une fois le combat – lancé par les musulmans, que devaient, à votre avis, faire les Juifs ? Se laisser abattre ? Soyons sérieux.

    • La comparaison a été faite par le rav Yits’hak Yossef, non point par nous. Il prend ses responsabilités, et, outre le fait qu’il est l’actuel Grand-rabbin sefarade d’Israël, il est un grand Talmid ‘Hakham. Il faut sans doute un peu mesurer ses paroles face à lui…
      Puis, allez donc demander l’avis de ces pauvres gens en Syrie : pensent-ils autrement ?

  1. Tout mon respect et toute mon admiration à ce ‘Hakham Ishaq Yossef. Vous êtes un vrai monsieur, un vrai humain universel qui défend toute l’humanité. Je souhaite un jour vous rencontrer.
    Tant que la terre existe encore, les bons existeront aussi. Il faut pas perdre espoir. Je rêve toujours de la paix universelle et un jour je vivrai et fêterai avec le reste du monde cette paix.

Laisser un commentaire