Grande inquiétude en Israël en veille de Pessa’h

0
295

Caricature parue dans le Israël hayom : « Nous n’avons d’autre « choix » que de nous diriger vers la frontière »…

 

Le ‘Hamas a lancé une grande opération, justement pour la veille de Pessa’h : la manifestation du million, qui semble devoir mener un million de Palestiniens en direction de la frontière avec Israël, le tout, afin de manifester contre la situation de la Bande de Gaza.

Sur le fond, bien entendu, il s’agit d’une triste blague : la situation de la Bande de Gaza ne dépend de personne d’autre que du ‘Hamas, qui, au lieu d’amener les Palestiniens vivant dans ce secteur à arriver à vivre une vie correctement, donne la préférence à l’augmentation de l’armement et au creusement de tunnels qui ne mènent nulle part, privant leurs propres gens de profiter des sommes énormes que divers pays arabes et… européens versent en leur faveur. Ce n’est pas que les gens ne le savent pas, mais, comme le trace si bien le caricaturiste en question, le ‘Hamas est un organisme hautement dangereux, et gare à toute personne qui n’obéirait pas aux consignes.

Pour Israël, outre le fait que la date choisie dérange profondément, l’inquiétude provient du fait qu’avec une telle quantité de personnes qui seront forcés de venir, il est difficile qu’il n’y ait pas de débordement, de personnes qui tentent de forcer le passage, et alors, Israël sera bien obligé de réagir, ce qui signifie évidemment du sang versé. On imagine bien l’image que cela donnera dans le monde ! Et c’est exactement ce que le ‘Hamas veut – le sang palestinien n’ayant à ses yeux aucune importance, surtout quand il fait profiter sa propre machine…

Ainsi donc, tout en se préparant, le pays est plus qu’inquiet de ce qui va ressortir de cette confrontation.

Le ‘Hamas du reste prévient qu’il ne s’agit que d’une première manche : tout cela continuera systématiquement jusqu’au 15 mai, date de la guerre d’indépendance, et de la chute des Palestiniens, la « nakba ».

Que l’Eternel ait pitié de Son peuple !

 

 

Aucun commentaires

Laisser un commentaire