Grèce: fermeture d’un jeu d’évasion sur le thème d’Auschwitz

0
750
Une société de divertissement en Grèce a annulé un jeu dans lequel les participants devaient utiliser des indices pour sortir d’une salle aménagée tel le camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau, a rapporté vendredi le Jewish Telegraphic Agency (JTA).

Depuis quelques semaines, l’agence Rubicon située à Athènes, avait annoncé l’ouverture imminente d’un « jeu d’évasion » (« escape room ») qui plonge les joueurs dans la Seconde Guerre mondiale. Plus exactement, dans les fours crématoires du camp d’Auschwitz.

« Au cœur du froid glacial de la Pologne, les murs du crématorium de l’infâme camp de concentration Nazi pour prisonniers, principalement d’origine juive, sentent encore les effluves de chair humaine brûlée », a décrit le texte promotionnel selon JTA.

« Incarnez un prisonnier toujours à la recherche de signes de vie de ses proches, osez rester dans l’ombre du crématorium historique, découvrez le grand secret et échappez-vous avant de vous transformer, vous aussi, en un tas de cendres », a précisé la publicité.

De nombreuses personnes, Juives et non-juives, ont protesté contre cette mise en scène irrespectueuse envers les victimes de la Shoah, a déclaré mardi le site d’information grec Protagon.

Un porte-parole de l’entreprise, joint par Protagon, a affirmé que le jeu avait été supprimé et que la décision de créer un tel thème n’avait pas pris compte « que cela aurait pu offenser ».

Les « escape room » est un concept de salle d’évasion, souvent sur des thèmes dramatiques ou historiques, dans laquelle un groupe de participants sont bloqués jusqu’à ce qu’ils trouvent le moyen de s’échapper grâce à des indices et énigmes dissimulées.

Près de 77% des 70.000 Juifs grecs ont été assassinés pendant la Shoah, principalement par des nazis allemands à Auschwitz.

Plus tôt cette année, une société néerlandaise s’est attiré de vives critiques pour avoir construit une réplique de l’appartement où se cachait l’adolescente juive Anne Frank traquée par les nazis dans le cadre du même principe de « jeu d’évasion ».

LIRE  Biden: "Ce ne sera pas un troisième mandat d'Obama, cela sera un autre monde"

La société d’aventure Escape Bunker avait construit une réplique de cette annexe pour l’intégrer à un jeu grandeur nature dans lequel les participants sont des « résistants », prisonniers d’un bunker allemand dont ils devaient s’extirper.

I24 NEWS
En savoir plus sur http://jforum.fr/grece-un-jeu-devasion-sur-le-theme-dauschwitz-ferme.html#bAODf8oui1SXtdi6.99

Aucun commentaires

Laisser un commentaire