Un groupe WhatsApp pour maintenir les ‘harédim hors de Tel Aviv fermé

0
845

Les résidents du quartier laïc de Tzahala ont expliqué que des émissaires ‘Habad avaient tenté de convaincre les enfants de sonner du chofar lors de Roch HaChana

Un groupe d’habitants du quartier de Tzahala, au nord de Tel Aviv, ont fermé leur groupe en ligne sur l’application de messagerie Whatsapp. Composé exclusivement de résidents de cette partie de la ville, le groupe tentait de s’organiser pour s’opposer à l’entrée d’Israéliens ultra-orthodoxes dans leur voisinage.

Les résidents de Tzahala s’inquiètent que l’afflux d’acheteurs ‘haredim ne vienne changer le caractère de ce bastion huppé laïc.

Le groupe s’était organisé après que des gens de ‘Habad se sont installés sur les trottoirs du quartier à l’occasion de la fête de Roch HaChana, au début de la semaine, offrant des bonbons aux enfants qui acceptaient de souffler dans le chofar – une corne de bélier traditionnellement utilisée pour des sonneries à l’occasion de la nouvelle année – suscitant la colère des habitants.

Le groupe a été fermé suite à une fuite de ses discussions sur la chaîne ‘Hadachoth, qui les a diffusées mercredi.

Selon le reportage, l’un des créateurs du groupe WhatsApp avait dit à un membre que les discussions avaient pour objectif « de notifier à autant de résidents que possible l’opération des ‘Habad » ainsi que « d’agir contre les agents et propriétaires immobiliers… pour ne pas qu’ils vendent ou qu’ils louent de biens aux ‘Habad ».

Les activistes ont fait savoir que le groupe avait été « mal représenté » lors de cette diffusion et ils ont juré de ne pas baisser la garde contre « des tentatives de changer le caractère laïc du quartier ».

LIRE  El Al parmi les compagnies aériennes les moins ponctuelles du monde

Lire la suite ici fr.timesofisrael.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire