Har Adar

0
849
har adar

Proposons une promenade sympathique dans la région de Jérusalem, à côté de Har Adar.

Il s’agit d’une agglomération assez importante, forte de plus de 3.000 habitants, perchée au-dessus de Abou Gosh (800 m d’altitude), juste avant la barrière de sécurité. Sa population est aisée, on y trouve une synagogue et un miqwé (fondé par ‘Habad). Mais ce n’est pas à Har Adar que nous voulons nous rendre (du reste, nous ne parviendrions qu’à une porte close, certainement pour des raisons de sécurité, à l’arrière de l’agglomération).

 

Nous grimperons en voiture (un autobus dessert également Har Adar, toutes les 90 minutes) sur la route menant à Har Adar, jusqu’à ce que s’ouvre devant nous un chemin forestier sur la droite marqué en rouge. Au-dessus de cet endroit, nous trouverons des installations pour pique-nique, à retenir…

Nous suivrons ce chemin forestier, calme et facile, sur 1,5 km. Nous apprécierons la vue et la végétation.

Au carrefour que nous rencontrerons, nous pouvons prendre sur la gauche le chemin marqué en bleu, mais nous préférons grimper la colline, où l’on distingue de vieilles indications, plutôt effacées. Nous arriverons à un site en mémoire d’anciens enseignants, et, en continuant à monter, nous arriverons à une autre installation sur le sommet. Nous continuerons notre chemin en direction de Har Adar, donc vers l’ouest, pour nous rapprocher de l’agglomération. Là, nous trouverons la porte fermée dont nous avons parlé. Divers sentiers nous permettent de continuer à avancer dans la forêt. A un certain moment, nous verrons un sentier marqué en noir, que nous suivrons sur une centaine de mètres. Il nous fera passer à côté d’un vieux bunker, datant des années 48, sur lequel a été installé un grand cerf en métal (nous pouvions déjà le voir quand nous étions sur le chemin marqué en rouge). Un panneau indique qu’il a été érigé en souvenir d’un combattant de l’époque. Nous continuerons sur le chemin en laissant le chemin marqué en noir qui descend vers le bas, pour arriver, au hasard de nombreux chem10ins forestiers, à notre point de départ.

LIRE  Giv'ath Hamoré

 

Il est difficile dans une telle région forestière de ne pas rencontrer de cervidés…

Une bonne promenade, facile, qui peut durer une heure et demie.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire