Une île artificielle au large de Gaza ?

0
993

C’est en effet l’idée proposée lundi dernier par le ministre des transports, du renseignement et de l’énergie atomique, Israël Katz.

Il s’agit d’un compromis visant à alléger les difficultés économiques de la bande de Gaza tout en répondant  aux demandes du ‘Hamas. On sait en effet que, depuis la victoire du ‘Hamas aux élections en 2006, Israël a imposé un blocus sur la bande de Gaza afin d’empêcher l’importation d’armes et que, malgré cette mesure de sécurité, Israël laisse encore entrer quelques 850 camions de marchandises à Gaza chaque jour. Mais d’un autre côté, l’organisation terroriste a toujours affirmé que l’une des conditions préalables à une trêve à long terme reste la réouverture de l’aéroport Yasser Arafat, ainsi que la création d’un port de mer afin de stimuler l’économie de l’enclave…

La réponse proposée par le ministre Israël Katz serait donc une île artificielle d’environ huit kilomètres carrés qui serait reliée Gaza par un pont de cinq kilomètres. Le projet comprendrait la construction d’un port maritime et même d’un aéroport administré par les Palestiniens et la communauté internationale. Mais l’Etat d’Israël se réserverait cependant le droit de superviser la sécurité de l’île en maintenant des points de contrôle sur le pont.

« Je ne pense pas qu’il soit juste d’enfermer deux millions de personnes sans aucun lien avec le monde », a déclaré Israël Katz lors d’une rencontre avec des journalistes étrangers.

Le ministre a également souligné que l’île ne serait ni construite ni financée par Israël, mais uniquement par des investisseurs étrangers, saoudiens ou chinois

Cette proposition en vue d’une île artificielle est actuellement débattue par le cabinet de sécurité, mais l’Autorité palestinienne a déjà fait savoir qu’elle trouvait ce plan « douteux» même si un collaborateur de président Mahmoud Abbas, Husam Zumlot, a que « la création de cette île artificielle permettrait de mettre fin à l’isolement de Gaza du reste de l’Etat palestinien »…

LIRE  Auto-censure : société libre contre société de la peur

 

Aucun commentaires

Laisser un commentaire