Inde : Le rav Menahem Bakush, du Beth ‘Habad de Old Manali, sauve la vie d’un indien et d’un israélien

0
166

Le rav Menachem Bakush est responsable du Beth Habad de Old Manali, en Inde. Il est également volontaire de l’organisation United Hatzalah, et a été appelé à sauver la vie d’un Indien de la région qui s’est noyé dans un village voisin du nom de Majach.

Le rav Menahem Bakush porte toujours avec lui sa trousse médicale bien approvisionnée de United Hatzalah. Apres avoir un reçu un appel, Il s’est précipité vers le village voisin et a commencé à pratiquer la réanimation cardio-pulmonaire sur un jeune indien qui s’est noyé dans les eaux d’un fleuve. Après un intense travail cardio-respiratoire, le rav Bakush a réussi à rétablir le pouls de l’homme et a été réanimé sur les lieux en attendant les secours.

«Je suis souvent appeler par la population locale, ici à Old Manali ou dans les villages voisins, pour apporter une aide en cas d’urgence médicale», a déclaré Bakush. « Ma mission est d’aider les autres et c’est exactement ce que je fais », a-t-il ajouté. « Même si l’incident était un peu éloigné de Manali, j’y suis allé et j’ai réussi à sauver la vie de cet homme, D’ merci. »

Il y a trois mois, un randonneur israélien qui a fait une chute de 40 mètres alors qu’il gravissait les montagnes de Bashisht près de la ville de Old Manali, en Inde, a été également sauvé par le rav Bakush.

Quelques heures avant que le rav Menahem Bakush reçoive environ 200 voyageurs juifs et israéliens pour le dîner de Chabbath, il a appris qu’un voyageur israélien était tombé et était probablement grièvement blessé. Le rav – originaire de la région de Binyamin en Israël et premier intervenant qualifié de Hatzalah – a abandonné ses préparatifs, a pris son sac à dos contenant une trousse de premiers soins et a commencé à gravir la montagne.

LIRE  Le combat sans fin contre l’antisémitisme du quotidien

«Il m’a fallu 50 minutes pour atteindre la victime», a déclaré le rav Bakush. «J’ai conduit jusqu’à l’endroit le plus proche où il se trouvait, puis j’ai grimpé 2 km à pied. »

«C’est une très haute montagne et il est très difficile de respirer là-haut», a-t-il déclaré. «C’est dangereux aussi. Je ne me suis pas arrêté pour me reposer. J’ai couru aussi vite que j’ai pu. »

Lorsqu’il a atteint le blessé, Bakush a fourni un traitement médical initial comprenant une stabilisation de la moelle épinière, une piqure intraveineuse et le bandage des nombreuses plaies saignantes du randonneur. Il a ajouté que le jeune Israélien souffrait d’une grave blessure à la tête, d’une blessure à la poitrine et d’autres blessures au dos et aux membres.

Le rav Menahem Bakush a aidé à organiser les opérations de sauvetage pour le sortir en toute sécurité des montagnes et le faire transporter à l’hôpital local. Il a déclaré que la situation « s’était terminée par un miracle, mais que cela aurait pu se terminer différemment ».

Source hassidout.org

Aucun commentaires

Laisser un commentaire