Israël : arrestation d’un couple qui menaçait et escroquait des personnes âgées

0
126

La police a arrêté un couple, mari et femme, originaires de Holon, soupçonnés d’avoir escroqué des personnes âgées dans le centre du pays.

À l’issue d’une enquête, une déclaration du procureur a été déposée contre eux jeudi dernier et le ministère public a l’intention de déposer un acte d’accusation à leur encontre ainsi qu’une demande de détention.

L’enquête a débuté à la fin du mois de mai, après la réception d’une plainte émanant d’une personne âgée de 85 ans, vivant dans un kibboutz de la région du Sharon. Elle a expliqué que plusieurs personnes l’avaient contactée, se faisant passer pour des télévendeurs, et lui avaient extorqué des dizaines de milliers de shekels en espèces. Selon la police, les suspects ont menacé la vieille dame, lui assurant que si elle ne payait pas la « dette », ils saisiraient sa maison et porteraient plainte auprès de la société de recouvrement des créances.

L’enquête a révélé qu’au cours du mois de mai de cette année, une femme s’est présentée au domicile de la victime, s’identifiant comme représentante de la même entreprise de télémarketing. La suspecte aurait emmené en voiture la vieille dame à plusieurs reprises pour retirer de l’argent dans divers guichets automatiques de la ville de Rosh Ha’ayin.

« Un jour, lorsque la suspecte est arrivée dans la maison de sa victime », a déclaré la police, « la famille de cette dernière l’attendait. Ils l’ont confrontée et ont même réussi à lui prendre le téléphone » opérationnel « qu’elle avait utilisé pendant son chantage. Ils ont téléphoné à la police qui est intervenue rapidement et a arrêté la suspecte, âgée de 34 ans, originaire de Holon.  »

LIRE  Allusion de Jared Kushner au contenu du plan Trump

« Nous allons nous occuper de votre dossier à l’Institut national des assurances »

Au fil de l’enquête, les enquêteurs de la police ont été en mesure de rassembler des preuves et de relier le mari de la suspecte, âgé de 37 ans, également originaire de Holon, à l’affaire. Selon des soupçons, il aurait également extorqué de l’argent à une autre personne vivant à Ramle. Des documents de caméras de sécurité montrent que le suspect s’était entretenu avec sa victime au centre commercial Azrieli pour examiner la possibilité de transférer des fonds supplémentaires en échange d’aide pour régler son dossier à l’Institut national des assurances.

Selon la police, la suspecte a également été reconnue coupable d’avoir fait pression sur ce plaignant avec son mari, ainsi que sur un autre. Les deux plaignants, âgés de 71 ans originaire de Ramle, ont été escroqués de manière similaire.

Une enquête menée par la police israélienne a révélé que les suspects avaient menacé leurs victimes et recueilli en espèces des dizaines de milliers de shekels.

En juin, un autre suspect, un habitant de Bat Yam âgé de 55 ans, a été arrêté. Il aurait escroqué une femme âgée qui s’occupait de son mari à l’hôpital Ichilov. Le suspect a été libéré dans des conditions restrictives, notamment une assignation à domicile de cinq jours, et l’enquête dans le cadre de son affaire se poursuivra.

L’arrestation des Bonnie & Clyde israéliens a été prolongée par le tribunal de première instance de Petah Tikva. Jeudi, leur détention a été prolongée de cinq jours. Lors de l’audience, ils ont tous deux déposé une plainte contre l’intention du procureur général de déposer un acte d’accusation à leur encontre et une demande de placement en détention jusqu’à la fin de la procédure judiciaire engagée contre eux. La police a souligné que des arrestations supplémentaires sont attendues.

LIRE  Goldnadel : “l’impunité absolue de la violence gauchère”

Source : Israel HaYom   –  www1.alliancefr.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire