Israël dans la crainte d’une attaque chimique sur le Golan

0
473

Israël craint une possible attaque chimique syrienne sur le plateau du Golan, selon un télégramme diplomatique secret du ministère des Affaires étrangères transmis à plusieurs ambassadeurs israéliens, a révélé mercredi la chaîne israélienne Channel 10.

Dans cette note envoyée à 15 émissaires israéliens – dont celui de Washington – la division stratégique du ministère des Affaires étrangères a donné des directives à ses chancelleries afin qu’elles transmettent auprès des responsables politiques de leur pays hôte un message de fermeté à l’égard de l’Iran, la Syrie et le groupe terroriste libanais Hezbollah.

Cette mesure intervient après la série d’attaques aériennes israéliennes en Syrie à la suite de l’interception d’un drone iranien par l’Etat hébreu. L’accès de tension le plus sévère impliquant les trois pays depuis des années.

Ces hostilités étaient intervenues sur fond de crispations grandissantes coïncidant avec le cours pris par le conflit syrien en faveur du régime du président Bachar al-Assad, un ennemi d’Israël soutenu militairement par la Russie, mais aussi par deux autres bêtes noires de l’Etat hébreu, l’Iran et le Hezbollah libanais.

George OURFALIAN (AFP)Des soldats syriens défilant avec en arrière plan un portrait du président Bachar al-Assad, le 21 décembre 2017 à Alep
George OURFALIAN (AFP)

Prenant en compte le risque probable d’une attaque chimique sur le sol israélien dans le Golan, le ministère a également requis auprès de ces émissaires qu’ils fassent « savoir clairement qu’un autre incident de ce genre exigerait qu’Israël réponde de la manière la plus forte qui soit », selon Channel 10.

L’ancrage de Téhéran sur le sol syrien pourrait inciter la République islamique à poursuivre ses attaques sur Israël, ce qui mènerait à une escalade des tensions, « nous devons transmettre le message qu’Israël ne permettra pas cela et se défendra, ainsi que ses citoyens et sa souveraineté », indique encore le télégramme diplomatique.

LIRE  Famille juive agressée en France : 4 suspects libres comme l’air

Mardi, le gouvernement syrien a déclaré qu’Israël ferait face à « plus de surprises » lors des futures attaques sur le territoire syrien. « Soyez certains que l’agresseur sera grandement surpris s’il pensait que cette guerre, à laquelle le pays est exposé depuis des années, l’a rendue incapable de faire face aux attaques », a déclaré le ministre adjoint des Affaires étrangères Ayman Sussan.

« Si Dieu le veut, ils verront plus de surprises chaque fois qu’ils essaieront d’attaquer la Syrie », a-t-il souligné.

Le Premier ministre Benyamin Netanyahou a de son côté déclaré dimanche que les forces israéliennes poursuivraient leurs opérations en Syrie malgré la perte de l’avion de combat israélien, le premier perdu en 36 ans. « Il n’y a pas de limites (aux opérations militaires), et nous n’acceptons aucune limite. Nous répondrons à toutes les provocations », a assuré mardi le ministre de la Défense, Avigdor Lieberman.

En juillet 2012, un contexte similaire avait fait craindre une possible attaque chimique sur le territoire israélien. La menace de voir des groupes terroristes prendre le contrôle d’un important stock d’armes chimiques avait d’ailleurs mené le gouvernement israélien à distribuer des masques à gaz à la population.

Source www.i24news.tv

Aucun commentaires

Laisser un commentaire