Israël : grave contamination au goudron – les détails de l’enquête restent secrets

0
97

Une tortue de mer sauvée du goudron sur la plage de Palmachim. Photographié par Shlomi Ben Shimol, Autorité de la nature et des parcs

Une grave contamination au goudron au large des côtes d’Israël: une ordonnance interdit la publication des détails de l’enquête…

Pollution par le goudron sur les côtes israéliennes: le tribunal a émis une ordonnance de non-communication empêchant la publication de détails permettant d’identifier les suspects, notamment le nom du navire, les ports de départ et de destination, la cargaison et la voie de navigation • Des milliers de volontaires nettoient les plages

Une ordonnance restrictive sur l’enquête sur la catastrophe de goudron au large des côtes d’Israël a été émise aujourd’hui (lundi) à la demande du ministère de la Protection de l’environnement, par le juge Dr Ziad Falah du tribunal de ‘Haïfa.

Il s’agit d’une ordonnance concernant une enquête menée au sein de l’Unité nationale pour la protection du milieu marin du Ministère de la protection de l’environnement et de la police verte du Ministère de la protection de l’environnement, et elle concerne la pollution de la mer et des côtes d’Israël par goudron.

L’ordonnance interdit la publication de tout détail de l’enquête et de tout détail susceptible d’identifier les suspects, y compris le nom du navire, les ports de départ et de destination, la cargaison et la voie de navigation, et est valable 7 jours.

Il s’agit d’une crainte de perturber une enquête en raison de la publication de détails sur les navires qui ont traversé la zone pendant la période où du pétrole a été déversé en mer depuis un navire.

LIRE  Colère des anti-Israël : la flottille pro-Hamas n’accostera pas à Paris !

Pendant ce temps, de nombreux volontaires, y compris des soldats et des policiers, ont continué à nettoyer la pollution par goudron sur les côtes d’Israël. Le ministère de la Protection de l’environnement a demandé aux citoyens et aux élus de participer aux opérations de nettoyage et a qualifié l’événement de «catastrophe écologique».

Les ministères de la Santé, de l’Intérieur et de la Protection de l’Environnement ont appelé hier le public à ne pas atteindre les plages du pays. « En raison de la pollution de la mer Méditerranée et des plages avec du goudron, de Rosh Hanikra aux plages du conseil régional d’Ashkelon (Zikim), il faut éviter de se rendre sur les plages pour la baignade, ou autres activités sportives et récréatives, jusqu’à nouvel ordre. » L’annonce indique que l’exposition au goudron met en danger la santé publique.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire