Israël importe des fruits et légumes de Gaza, au lendemain de discussions d’un cessez-le-feu

0
141
Palestinian farmers harvest strawberries at a farm in Beit Lahia, in the northern Gaza Strip, on December 11 2019. (Photo by MOHAMMED ABED / AFP)

Le ministère israélien de l’Agriculture a déclaré qu’il avait été ordonné par l' »échelon politique » d’autoriser les fraises de Gaza à être vendues sur le marché israélien, en plus des tomates et des aubergines déjà expédiées depuis le territoire palestinien.

Les fruits doivent encore être approuvés à l’importation par des inspecteurs sanitaires, a précisé un communiqué du ministère.

La décision a été prise afin de favoriser une réduction des prix, a-t-il été indiqué.

« Le prix des fraises en Israël est très élevé en ce moment », a souligné le communiqué, ajoutant que « leur importation [de Gaza] devrait faire baisser considérablement le coût à la consommation ».

Dimanche, le cabinet de sécurité israélien s’est réuni pour discuter des détails d’un accord de cessez-le-feu à long terme avec le groupe islamiste Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza.

Les termes de cet accord devraient inclure l’engagement d’Israël à renforcer l’aide humanitaire pour les habitants du territoire palestinien, une expansion de la zone de pêche pour les Gazaouis, des équipements pour les hôpitaux, ou encore la promotion d’un projet de gazoduc qui desservirait Gaza.

Le Hamas a cependant démenti lundi toute tentative de trêve avec « l’ennemi sioniste ».

Source www.i24news.tv

LIRE  En Pologne, le culte du nazisme est un commerce juteux......

Aucun commentaires

Laisser un commentaire