Israël pourrait ne pas suivre Biden dans sa stratégie sur le nucléaire...

Israël pourrait ne pas suivre Biden dans sa stratégie sur le nucléaire iranien

0
62

Par Dan Williams

JERUSALEM (Reuters) – Israël pourrait ne pas soutenir la stratégie du nouveau président américain Joe Biden concernant Téhéran si Washington réintègre l’accord de 2015 sur le nucléaire iranien, a déclaré mardi l’ambassadeur israélien auprès des Nations unies.

Ces propos interviennent alors que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, en campagne en vue des élections législatives du 23 mars, a renoué avec un langage dur vis-à-vis de l’Iran, sans avoir encore eu d’échange direct avec le nouveau locataire de la Maison blanche.

Sous la présidence de Donald Trump, les Etats-Unis se sont retirés en 2018 de l’accord de Vienne et ont rétabli par la suite des sanctions contre Téhéran.

La nouvelle administration américaine a déclaré souhaiter un retour des Etats-Unis dans cet accord si l’Iran respecte ses engagements. Washington souhaite également s’entretenir avec ses partenaires du Moyen-Orient sur ce dossier.

« Nous ne pourrons pas faire partie d’un tel processus si la nouvelle administration revient sur cet accord », a déclaré Gilad Erdan à la radio de l’armée israélienne.

Les conseillers de Benjamin Netanyahou se demandent en privé si un engagement d’Israël aux côtés des Etats-Unis pourrait ne pas se retourner contre l’Etat hébreu, en laissant supposer qu’il est favorable à un nouvel accord auquel il s’oppose toujours. Israël n’a pas pris part à l’accord de 2015.

« Nous pensons que si les Etats-Unis réintègrent le même accord dans lequel ils se sont déjà retirés, tout leur moyen de pression sera perdu », a déclaré l’ambassadeur israélien.

« Dès que les sanctions seront supprimées, les Iraniens n’auront aucune réelle motivation à négocier et à conclure un accord qui soit vraiment capable de l’interdire de disposer des capacités nucléaires. »

LIRE  Situation sécuritaire: Binyamin Netanyahou fait venir Benny Gantz

L’administration Biden a dit vouloir renforcer et étendre les restrictions imposées à l’Iran, qui de son côté rejette toute intention de développer des armes nucléaires.

(La Tribune, version française Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault)

Aucun commentaires

Laisser un commentaire

Choisir la devise
EUR Euro
0
    0
    Panier
    Votre panier est videAu shop