Israël tente de contrecarrer la menace maritime grandissante du Hamas

0
367

Une série d’actions israéliennes offensives et défensives maintiennent le déséquilibre du Hamas.

Par Ari Lieberman

https://www.frontpagemag.com/fpm/270470/israel-moves-thwart-growing-hamas-maritime-threat-ari-lieberman – Adaptation Mordeh’aï pour malaassot.com

Le 2 juin 2018, les forces de défense israéliennes ont exécuté une première opération. L’armée de l’air israélienne a bombardé et détruit un tunnel de terreur sous-marin du Hamas. Le tunnel, qui était situé à environ trois kilomètres de la frontière israélienne, a été construit dans le but de dissimuler les mouvements du Hamas et permettre aux hommes-grenouilles du Hamas de pénétrer dans la mer depuis une base navale adjacente du Hamas non détectée.

Le Hamas a essayé d’améliorer son programme maritime militarisé et a investi des ressources substantielles dans l’amélioration et l’expansion de ses capacités d’assaut maritime. Le 8 juillet 2014, une cellule de cinq hommes-grenouilles du Hamas lourdement armés ont infiltré Israël depuis la mer à la plage de Zikim, située juste au nord de la bande de Gaza. Ils ont été rapidement détectés et des unités terrestres et navales israéliennes ont été envoyées pour les affronter. Après une bataille en cours, tous les cinq ont été liquidés. Un soldat de Tsahal a été légèrement blessé dans l’échange.

Bien que l’attaque ait été contrecarrée, elle a mis en évidence un autre danger et a souligné la nécessité de faire face à la menace maritime croissante du Hamas. Les hommes-grenouilles étaient bien entraînés et faisaient preuve d’une grande bravoure. Bien que la cellule ait été effacée, la confrontation aurait pu tout aussi bien se terminer en catastrophe.

En 1978, 11 terroristes de l’OLP (la force initiale comprenait 13 membres, mais deux se sont noyés en cours de route) ont débarqué sur la côte israélienne sur un site de plage au nord de Tel-Aviv. Dans les heures qui ont suivi, ils ont tué 38 civils israéliens et en ont blessé 71. C’était la pire attaque terroriste de l’histoire israélienne, dépassant l’attentat-suicide de Park Hotel, qui a fait 30 morts.

LIRE  Le procureur réclame la fin de la carrière d'Arié Derhy - sous régime démocratique...

Reconnaissant la menace émanant de Gaza, Israël a imposé des limites aux zones de navigation de Gaza. Actuellement, les habitants de Gaza ne sont pas autorisés à se rendre à plus de six milles nautiques de la côte. Israël permet toutefois à certains pêcheurs de Gaza de se rendre jusqu’à 10,4 milles nautiques de la côte. Lorsqu’elles imposent de telles restrictions, les autorités israéliennes sont tenues d’établir un équilibre délicat en tenant compte des besoins de sécurité et des charges économiques pesant sur l’industrie de la pêche locale.

Israël a également commencé à construire un mur sous et au-dessus de l’eau pour contrecarrer l’infiltration maritime. La barrière, que les fonctionnaires du ministère de la Défense ont qualifiée de «brise-lames imprenable», sera construite à proximité de la plage de Zikim, la même plage qui a été témoin de l’infiltration de 2014. La barrière, considérée comme unique en son genre dans le monde, comprendra trois niveaux. Il aura une composante souterraine, surmontée d’un niveau de pierre blindée et un troisième niveau de fil de rasoir au niveau supérieur. Le ministère israélien de la Défense estime que cette initiative va saper davantage les tentatives du Hamas d’exploiter les vulnérabilités sur le littoral israélien bien gardé mais exposé.

Mais l’IDF ne pense pas seulement en termes de défense. Comme l’a souligné la grève du 2 juin, l’armée a démontré qu’elle agirait de manière préventive et préventive pour éliminer les menaces à la sécurité d’Israël. Le 29 mai, l’armée de l’air israélienne a frappé une base navale du Hamas détruisant une quantité de ce que les FDI ont qualifié d’«armement maritime avancé». Il s’agissait de drones sous-marins créés dans le seul but de perpétrer des attaques terroristes. Ils ont été conçus par l’ingénieur du Hamas, Mohammed Zawahri. Zawahri a été assassiné en Tunisie par des assaillants inconnus en décembre 2017. En avril 2018, Fadi al-Batsh Un autre ingénieur du Hamas soupçonné d’être fortement impliqué dans le programme de drones militarisés du Hamas a été tué en Malaisie dans des circonstances similaires. Israël a réservé ses commentaires sur ces deux attaques, mais les deux auraient été exécutés par des membres du célèbre service de renseignement israélien, le Mossad.

LIRE  A propos de deux affaires de tweets antisémites

Le Hamas a démontré qu’il est prêt à tout. Le groupe islamiste a employé des mortiers, des roquettes, des tunnels terroristes, des engins piégés, des drones et même des cerfs-volants. La menace maritime est juste une autre composante de la stratégie d’agression et de terrorisme à plusieurs niveaux du Hamas.

Tout au long de son histoire, Israël a dû faire face à une pléthore de menaces auxquelles aucune autre nation n’a fait face dans le monde. Il fait face à des ennemis islamistes génocidaires, sunnites et chiites, sur tous les fronts. En conséquence, Israël a dû exceller dans l’innovation technologique pour faire face aux défis. Il a également fallu être au sommet de son art et maintenir un état de vigilance constant 24h / 24 et 7j / 7. Enfin, Israël a dû adopter des tactiques uniques pour contrer les menaces posées par des adversaires malveillants. Les mesures défensives et offensives prises par les forces de sécurité israéliennes – barrières d’eau, opérations secrètes, frappes préventives – servent à déstabiliser l’ennemi, assurant ainsi la sécurité des citoyens israéliens.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire