Israël : verrouillage renforcé, hôtels de quarantaine, 10.000 victimes prévues

0
146

Israël étend son verrouillage, alors qu’on prévoit 10 000 victimes de coronavirus. Les hôtels inactifs se transforment en hôpitaux de quarantaine

Davantage de groupes de population seront confinés dans leurs maisons dans le cadre de l’isolement cellulaire annoncé par le Premier ministre Binyamin Netanyahu lundi soir 16 mars après que le nombre de victimes de coronavirus soit passé à 304 infectés. Le directeur du ministère de la Santé, Moshe Bar Simantov, a averti que le taux d’infections gagnait du terrain et se doublait à grande vitesse. Si Israël ne déclare pas un verrouillage total du pays, il a averti que le nombre de cas de covid-19 prévu atteindrait 10 000 victimes d’infection en 10 jours à deux semaines.

Tsahal a été enrôlé pour la première fois pour aider à faire face à l’urgence. Le Commandement de la Défense (ou Front) Intérieure a réquisitionné des hôtels dans les principales villes – inactifs par manque de touristes – pour les utiliser comme centres de traitement des patients atteints de coronavirus en quarantaine afin d’alléger le fardeau des hôpitaux.

Tout en s’abstenant à l’heure actuelle d’un verrouillage national complet, le Premier ministre a néanmoins annoncé de nouvelles mesures en plus des restrictions strictes déjà en place.

L’activité économique déjà réduite va encore se contracter en plaçant le secteur public en situation d’urgence. La plupart des effectifs des ministères doivent être mis en congé sans solde jusqu’à la fin de la fête de la Pâque. Les institutions publiques, y compris les banques, réduiront le nombre du personnel dans leur bureau et les transports publics seront réduits. Ce dernier paquet de mesures est en effet un compromis entre les demandes des autorités sanitaires et la détermination par le ministère des finances que l’économie ne peut pas résister à un verrouillage complet. De plus, la surveillance numérique des cas confirmés sera en vigueur pendant 30 jours.

LIRE  Chasse gardée contre les voleurs d'antiquités

La crise a pris une autre tournure brutale lundi avec un flot de plaintes des hôpitaux et des établissements médicaux concernant une grave pénurie d’équipements pour faire face à la maladie et le manque d’équipement de protection pour le personnel médical.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire