Israël/primaire travailliste: Avi Gabbay, une victoire « macronienne »?

0
542

Israël/primaire travailliste: Avi Gabbay, une victoire « macronienne »?

JACK GUEZ (AFP)
Outsider et « self-made-man », Avi Gabbay aime lui-même se comparer au président français
Le parti travailliste israélien a vivement salué lundi soir la victoire surprise du candidat Avi Gabbay aux primaires, un nouveau départ pour la gauche israélienne selon ses membres, qui ne manque pas de faire écho au scénario français survenu quelques mois plus tôt.Avi Gabbay a remporté une victoire « macronienne », a estimé Eldad Yaniv, l’un des membres du parti. Une comparaison qui séduit le nouveau leader qui se revendique lui-même d’Emmanuel Macron et se rêve déjà en futur Premier ministre d’Israël.
Sa carrière professionnelle a débuté au sein du prestigieux département du budget du ministère des Finances. Il est ensuite passé dans le secteur privé où il est devenu directeur général du groupe Bezek, un géant des télécommunications.C’est en 2014 que ce cinquantenaire fait son entrée en politique en se ralliant à Moshe Kahlon, actuel ministre des Finances qui avait quitté le Likoud du Premier ministre Benyamin Netanyahou pour former un parti de centre-droit Koulanou. Gabbay a rejoint le parti travailliste en décembre dernier.

Issu du secteur privé et du secteur public, ancien ministre du Budget, outsider, « self-made-man », novice dans l’exercice du pouvoir, et peu enclin aux clivages politiques mais de sensibilité centriste, les nombreuses ressemblances sont nombreuses entre Avi Gabbay et Emmanuel Macron.

La victoire inattendue de Gabbay à la tête de la gauche israélienne rappelle à d’autres égards les scénarios des primaires de la droite et du PS, qui avaient vu les outsiders François Fillon et Benoît Hamon remporter l’élection, évinçant les têtes d’affiches.

LIRE  Israël Beiteinou: nouvelle vidéo antisémite du député Alex Kushnir

Lundi soir, Avi Gabbay a remporté les primaires avec 52% des voix contre 48% pour son adversaire Amir Peretz, ancien chef du parti.

« A tous ceux qui ont cru que le Parti Travailliste n’était pas une alternative au gouvernement, à tous les citoyens d’Israël qui ont perdu l’espoir dans le changement, la réponse est cette soirée », a déclaré Gabbay dans son discours de victoire à Tel Aviv. »Nos chemins nous conduirons à diriger une nouvelle administration en Israël… J’appelle tous les citoyens israéliens à me rejoindre », a-t-il ajouté.

Avec l’élection de Gabbay à la tête du parti travailliste, la gauche israélienne historique a ainsi emprunté un virage vers le centre, qui devrait mettre en difficulté l’actuelle formation centriste Yesh Atid dirigée par l’ex-ministre Yair Lapid.

Les défis qui attendent le tout nouveau chef de l’opposition sont de taille: reconstruction d’une gauche explosée et inaudible mais aussi re-dynamisation du parti pour tenter de séduire un électorat plus large qui se mobilisera aux prochaines élections.

Source www.i24news.tv

Aucun commentaires

Laisser un commentaire