Jackson Hinkle s’est attaqué à Tsahal ; les hackers israéliens se sont vengés

0
247

Jackson Hinkle se définit comme un « communiste partisan de Trump » et, pendant la guerre en Ukraine, il a consacré ses efforts à la propagande russe. Aujourd’hui, il fait la promotion des positions du Hamas et est devenu le compte le plus populaire du réseau X. • En réponse, RedEvils a décidé de s’occuper de lui…

JDN

Jackson Hinkle, ancien publicitaire et propagandiste professionnel, est un citoyen américain qui vit en Californie et se présente comme un commentateur politique, comme communiste et partisan de l’ancien président Donald Trump. Il possède un compte populaire X (ancien Twitter), qu’il utilise pour répandre des mensonges.

Par exemple, au début de la guerre entre la Russie et l’Ukraine, il a fait l’éloge de Poutine, même lorsqu’il est devenu clair que la Russie s’était en fait profondément enfoncée dans la boue ukrainienne. Dans le passé, d’ailleurs, des allégations ont été portées contre lui selon lesquelles il était un espion russe.

Il a gagné la plupart de ses abonnés, plus d’un million, en l’espace d’une semaine environ, lorsque sa fausse propagande et ses moqueries à l’égard des soldats de Tsahal ont fait de lui la personne la plus virale du réseau social, avec des milliers d’antisémites et de partisans du Hamas retweetant ses fausses affirmations contre Israël et Tsahal.

Cela fait écho à de nombreuses fausses nouvelles, à commencer par la négation du massacre horrible commis par les terroristes du Hamas et les civils de la bande de Gaza lors de leur incursion en Israël lors de la fête de Sim’hat Tora, jusqu’aux affirmations selon lesquelles Israël est celui qui se comporte comme l’EI, et pas les organisations terroristes, et qu’Israël commet un génocide contre les Palestiniens.

Après avoir exagéré sa propagande contre Israël, le groupe de hackers israélien We Red Evils a décidé de se venger. Ils ont bloqué ses comptes WhatsApp, lui refusant l’accès au compte sur lequel il collectait de l’argent auprès de ses abonnés, qui bénéficiaient des mensonges qu’il propageait.

Le message qu’ils ont publié se lit comme suit : « De manière ciblée et avec beaucoup de travail, nous avons définitivement désactivé le compte WhatsApp privé et professionnel de Jason Hinkle, qu’il a utilisé pendant 5 années consécutives, en même temps nous l’avons empêché de recevoir des fonds/conseils dans l’application Locals qu’il utilise depuis des années. »

En conclusion, ils l’ont menacé : « Si l’incitation à la haine contre l’État d’Israël n’est pas stoppée, nous commencerons à supprimer les comptes de X et nous arrêterons le processus d’Elon Musk. Les armes sont partout. »

Hinkle lui-même a confirmé qu’il avait été bloqué et s’en est même plaint auprès de ses abonnés en ligne.

 

Aucun commentaire

Laisser un commentaire