Jénine est devenue un champ de bataille avec 5 terroristes éliminés

0
259

La ville de Jénine est devenue un champ de bataille, où des combats se sont terminés par l’élimination de cinq terroristes – et zéro victime pour les forces de sécurité, par la grâce du Ciel • Pourquoi les forces de sécurité sont-elles entrées dans la ville hostile ? • Il s’avère que les terroristes avaient des informations préalables sur l’arrivée des forces…

JDN

Depuis le matin (mercredi), les forces de sécurité israéliennes ont affronté des dizaines de terroristes dans la ville de Jénine, dans le but de capturer deux terroristes qui ont mené des attaques par balles contre divers points de contrôle militaires en Judée-Samarie. Lorsque les forces ont quitté la ville palestinienne, les terroristes ont enregistré 5 morts, plus au moins 15 blessés qui ont été évacués vers les hôpitaux de Jénine. D’autre part, par la grâce du Ciel, il n’y a pas eu de victimes parmi les forces de sécurité israéliennes.

Alors, comment cela a-t-il été fait ? Les premières personnes recherchées étaient Abed Hazem et Ahmed Alawana, qui ont récemment perpétré plusieurs fusillades contre des postes de contrôle de l’armée en Judée-Samarie, dont le poste de contrôle de Jalma. Hazem est le frère du terroriste Raed Hazem, qui a assassiné Barak Lufen précédemment, ainsi que Magini et Tomer Mord, alors qu’ils étaient dans un restaurant de la rue Dizengoff à Tel-Aviv il y a environ six mois. Raed lui-même a été tué quelques heures plus tard, devant la mosquée voisine de Jaffa.

Les deux terroristes recherchés ce matin se sont cachés dans la maison de la famille Hazem à Jénine. Selon des sources militaires, ils savaient que les forces de sécurité étaient sur le point de les arrêter, et ont donc préparé un engin explosif particulièrement puissant, qu’ils ont placé sur le côté de la maison dans l’espoir que les forces israéliennes marchent dessus par erreur. Mais, par la grâce du Ciel, leur intention a été contrecarrée, puisque les gens de la sécurité ne sont pas rentrés directement dans la maison précisément à cause de cette crainte. Les Palestiniens ont fait croire que l’engin était dû aux israéliens, mais il s’avère qu’il a explosé sur les terroristes eux-mêmes.

LIRE  Lot-et-Garonne : un agriculteur poignardé par un homme radicalisé

Les soldats de la patrouille du Na’hal ont participé à l’opération militaire aux côtés des combattants du Shin Bet et de l’unité d’infiltration de la police. Après avoir filmé les deux titres dans la maison éliminée, les soldats sont entrés à l’intérieur pour recueillir des preuves. Entre autres, une arme automatique qui se trouvait sur l’un des terroristes a été prise. Au même moment, un autre terroriste, qui appartenait aux forces de sécurité palestiniennes, a été éliminé lorsqu’il a été vu en train de tirer sur les forces de sécurité et a en fait été éliminé par un tireur d’élite israélien.

Le quatrième terroriste qui a été tué est Muhammad Brahama, également membre des bataillons « Al-Aqsa Martyrs » appartenant à l’OLP. Un cinquième terroriste a également été tué, lors de l’échange de tirs avec les forces de sécurité alors qu’elles quittaient la ville. La bataille de Jénine a duré plusieurs heures. Alors que les troupes quittaient la ville, les Palestiniens ont fait exploser une bombe latérale sur l’une des jeeps de Tsahal. Même là, par la grâce du Ciel, il n’y a pas eu de victimes.

Dans sa référence aux événements, le porte-parole de Tsahal a annoncé que les personnes recherchées qui ont été éliminées l’étaient parce qu’elles « s’occupaient de mener d’autres attaques importantes dans la période à venir ». Nous rapporterons que les attaques visaient des positions militaires en Judée-Samarie, un suivi direct des attaques que les deux ont menées au cours de la période récente. La dernière attaque qu’ils ont menée et qui a conduit à leur élimination, était une attaque contre un tracteur militaire au poste de contrôle de Jalma. Les deux se sont enregistrés en train de tirer, révélant ainsi leur identité directement au Shin Bet.

LIRE  Louis Farrakhan, le dirigeant de la Nation islamique a tenu un discours antisémite

Aucun commentaires

Laisser un commentaire