Juifs de France vs français d’Israël : le divorce ?

0
697

BY PIERRE ACHER – Jewpop

Chaque semaine, la polémique enfle sur les réseaux sociaux. Encore plus âpre que la battle entre Booba et Kaaris, le combat entre juifs de France et français d’Israël se fait chaque jour plus virulent. Parfois, les frères qui grandissent ensemble peuvent prendre des chemins différents et devenir, avec le temps, les meilleurs ennemis du monde. Les exemples dans notre Tora sont nombreux : Caïn et Abel, Ismaël et Isaac, Esaü et Jacob ou Joseph et ses frères… Bon, heureusement, nous n’en sommes pas encore là mais il suffit de fréquenter un minimum Facebook, Twitter ou les blogs de la communauté juive pour savoir que les sujets de discorde ne manquent pas et ne font que s’accentuer… Examinons les forces en présence.

LES JUIFS DE FRANCE, D’ABORD

4 à 500.000 personnes selon de très peu fiables et controversées statistiques (c’est quoi, un juif ? Vous avez 2 heures). Parmi eux – entre 10 et 80%, en fonction du site Internet qui présente les chiffres – certains aimeraient partir pour Israël mais, pour des raisons diverses, ne le peuvent pas. Ils en ont marre de ces français d’Israël qui leur font la leçon, leur rappellent à longueur de temps que « La France, c’est foutu ». Eux, ils aiment vraiment la France, veulent se battre pour la coexistence pacifique avec toutes les composantes de la nation française, croient qu’un vivre-ensemble est possible pour peu qu’on lutte contre l’antisémitisme et qu’on laisse un minimum d’espoir et de chance à la fraternité.

LES FRANÇAIS D’ISRAËL, ENSUITE

Moins de 80.000 personnes probablement. Pour parler de la France, ils citent Éliette Abécassis, «Je ne me savais pas en exil dans mon propre pays ». Ils vantent les mérites d’Israël, le seul pays où on se sent chez soi et où on peut se défendre. Et surtout ils ont cette énervante et fâcheuse tendance à penser : « Mais qu’est-ce qu’ils font encore en France tous ces juifs ? ».

LIRE  Les jeunes sont de plus en plus loin des religions... sauf en Israël !

Aucun commentaires

Laisser un commentaire