Juste quand le « gouvernement » actuel se trouve face à une grande épreuve, l’une de ses composantes prend du plomb dans l’aile…

0
74

Un sondage choc vient et trouble la vie publique du pays : la plupart des citoyens israéliens pensent que le gouvernement israélien devrait annuler l’accord de coalition avec Ra’am et transférer les fonds de la coalition qui lui ont été promis, via un transfert direct aux autorités arabes en Israël.

Be’hadré ‘Harédim

Selon l’enquête Direct Falls, 67% de tous les citoyens israéliens pensent que l’accord devrait être annulé, 22% sont pour que les fonds continuent d’être transférés avec la participation de Ra’am et 11% ont répondu « ne pas savoir ».

Cependant, parmi les électeurs des partis de la coalition, seuls 15 % ont répondu que l’accord devrait être annulé, 49 % ont répondu que les fonds devraient continuer à être transférés avec la participation de Ra’am et 36 % ont répondu « ne pas savoir».

Transfert de fonds vers la bande de Gaza

Comme vous le savez peut-être, le week-end dernier, il a été révélé que deux hauts responsables du parti Ra’am avaient rencontré dans la bande de Gaza un haut responsable de l’organisation terroriste ‘Hamas.

Selon le rapport, des responsables du Mouvement islamique, des hauts responsables du parti Ra’am qui étaient les architectes et les rédacteurs de l’accord de coalition du parti, ont travaillé pour transférer des fonds au gouvernement du Hamas par l’intermédiaire de l’organisation Aid 48, soulevant des questions sur l’utilisation des fonds de la coalition à transféré à Ra’am avec approbation du budget.

« Aid 48″ est une association du parti Ra’am, dont les dirigeants étaient candidats au nom de la liste pour la 24e Knesset. Il a été révélé que les dirigeants de l’association ont rencontré les dirigeants du Hamas à Gaza et exploitent une branche dans la bande de Gaza sous une association israélienne.

LIRE  Rencontre atomique

Ces faits alarmants font soupçonner qu’une partie importante des budgets spéciaux promis à Ra’am dans le nouveau budget de l’État, tant qu’ils sont transférés sous leur format actuel, peuvent et seront transférés directement ou indirectement à des organisations de paille au nom de Ra’am et de là, affluent vers des éléments hostiles, notamment le mouvement terroriste du Hamas à Gaza.

Par le biais de l’association, des hauts fonctionnaires s’efforcent de transférer des fonds au gouvernement du Hamas, ce qui soulève des questions sur l’objectif des fonds de la coalition qui seront transférés à Ra’am avec l’approbation du budget.

Razi Issa, l’un des deux hauts responsables en question, qui figure sur la liste de Ra’am pour l’actuelle Knesset et préside également l’Assemblée générale du Mouvement islamique et est membre du Conseil de la Choura, était également derrière Naftali Bennett, Yair Lapid et Mansour Abbas dans l’accord de formation du gouvernement.

Lorsqu’on a demandé à Issa pourquoi un haut responsable du Hamas l’avait remercié, il a répondu : « Tout Gaza remercie les gens qui font des dons aux nécessiteux et aux orphelins. »

Les réactions de colère dans le système politique

Le parti sioniste religieux de Bezalel Smutrich a réagi en disant : « Naftali Bennett avait raison lorsqu’il a dit avant les élections : ‘Mansour Abbas est un mouvement frère du Hamas. Coopérer avec Ra’am est une chose folle. Il est interdit de coopérer avec les Frères musulmans dans sa branche israélienne. Le gouvernement Bennett-Abbas-Hamas est dangereux pour Israël ! »

Le député Itamar Ben Gvir a également répondu et a écrit : « Nous avons averti que les Frères musulmans sont un mouvement ennemi de l’État d’Israël et maintenant ils ont été pris en flagrant délit de maintien des liens avec le Hamas. Aujourd’hui, Ayala Hasson révèle les détails. Terrorisme et Hamas.  »

LIRE  Abdelkader Mesli, l'Imam qui a sauvé des Juifs en délivrant de faux certificats musulmans

La députée Miri Regev du Likoud a réagi vivement et vivement : « Une nouvelle arme politique pour le Hamas. Ce soir, nous avons découvert que Yahya Sinwar, en plus du bras militaire, a également un bras politique – le bras de Bennett Lapid. Bennett et Lapid nous transforment en un État de Palestine, vendant l’État d’Israël pour survivre politiquement. »

« Les choses qu’Ayala Hasson a révélées sont dangereuses et dérangeantes, elles témoignent de la dangerosité du gouvernement actuel, un gouvernement soutenu par des terroristes et des partisans des martyrs. La sécurité d’Israël est abandonnée par Bennett et Lapid, ceux qui ont promis de protéger l’État d’Israël, détruisent le pays et mettent en danger les soldats de Tsahal. »

Le forum « Choisissez pour la vie » des familles endeuillées a déclaré en réponse à la publication : « Il est très inquiétant que le budget de l’État qui devrait passer cette semaine ne soit pas surveillé et qu’une partie de l’argent des impôts des citoyens israéliens soit sur le point de passer aux tueurs de nos enfants. »

 

Aucun commentaires

Laisser un commentaire