Kakhol-Lavan promet un changement d’attitude face aux partis orthodoxes

0
200
Leaders of the Blue and White Political alliance (L-R), Benny Gantz, Yair Lapid, Moshe Yaalon and Gabi Ashkenazi seen during a press conference in Tel Aviv on March 18, 2019. Photo by Tomer Neuberg/Flash90 *** Local Caption *** ??? ??? ???? ?????? ???? ??? ????? ???????? ??? ??????? ??? ?????? ???? ???? ??? ???? ?????

Les préparatifs de la séance n° 3 des élections sont déjà bien lancés, et de nombreux changements sont à prévoir : d’abord des élections internes au Likoud entre Sa’ar et Netaniniahou (peu de chances qu’un changement en sorte toutefois), des mouvements entre les divers regroupements politiques à Droite, en particulier du côté de Banet, etc.

L’un des points importants et positifs pour le million de Juifs orthodoxes qui ont énormément souffert lors de la dernière campagne, en particulier de la part de Lieberman (qui, soit, voulait surtout déstabiliser son grand et nouvel ennemi, Netaniahou, mais c’était sur le dos des Juifs pratiquants !) et de Lapid est le fait qu’à Ka’hol-Lavan on fait savoir que, cette fois-ci, les partis orthodoxes ne seront plus attaqués ! C’est compréhensible : leurs 18 députés (plus ou moins, allez savoir combien ils en auront la prochaine fois…) ne pouvaient pas, cette fois-ci, s’allier à ce parti de Gauche ouvertement anti-religieux et parfaitement géré par Lapid, en particulier dans ce domaine obsessif qui est celui de sa famille, l’anti-religiosité (antisémitisme ?).

De ce fait, on prend cette fois-ci des précautions, et on garantit la stérilité dans ce parti dans ce domaine délicat.

Est-ce que les orthodoxes vont accepter ce jeu, et penser se lier à ce parti mixte (avec le sieur Lapid en son sein) ? Nous laissons le lecteur en décider…

LIRE  Mahmoud Abbas ou l'art de mitonner une guerre

Aucun commentaires

Laisser un commentaire