La balle incriminée a été examinée à l’intérieur du bâtiment de l’ambassade à Jérusalem

1
45

L’exament de la balle qui a tué Sheerin Abu Akala a été effectué à l’intérieur du bâtiment de l’ambassade des États-Unis à Jérusalem, en présence d’un expert israélien. Les Palestiniens ont refusé d’envoyer un expert.

Be’hadré ‘Harédim – Israël Lefkowitz

L’armée israélienne a annoncé qu’elle examinerait la balle qui a tué le journaliste d’al-Jazeera, Sheerin Abu Akla, en présence d’un représentant américain, après que l’Autorité palestinienne a approuvé l’arrivée d’experts de Washington pour examiner la balle.

Al-Jazeera a rapporté que l’ambassade américaine en Israël remettrait les résultats de l’analyse menée par le représentant général américain Mike Finzel de la balle qui a tué Sheerin Abu Akala à l’Autorité palestinienne plus tard dans la journée. L’Autorité palestinienne s’en remet à la partie américaine pour l’inspection.

Le procureur général palestinien Akram al-Khatib avait précédemment confirmé que les États-Unis avaient fait venir des experts pour effectuer des tests légaux sur la balle qui a tué Sheerin, et que le test avait eu lieu à l’intérieur de l’ambassade américaine à Jérusalem.

Al-Khatib a ajouté que l’Autorité palestinienne avait obtenu des garanties de sources américaines que la balle ne serait pas transmise à Israël. Le procureur général a confirmé que l’Autorité palestinienne ne remettrait jamais la balle qui a tué Sheerin Abu Akala à la partie israélienne.

Le mois dernier, le ministre palestinien de la Justice Muhammad a-Shalalda a déclaré que « la balle qui a tué Sheerin ne doit pas être transférée en Israël, car il est responsable du meurtre ».

Le 11 mai, un échange de tirs a éclaté entre les forces de Tsahal et des terroristes palestiniens dans la zone du camp de réfugiés de Jénine. Des forces importantes sont entrées dans la ville afin de procéder à des arrestations, dans le cadre de l’opération d’éradication de la vague de terrorisme. et dommages aux infrastructures dans le nord de la Samarie.

LIRE  Révélation : l'Ukraine a abattu des avions avec des centaines de soldats russes

Lors de l’entrée des forces, une journaliste du réseau Al Jazeera, Sheerin Abu Akla, a été mortellement blessée par balle, et sa mort a été constatée quelque temps plus tard à l’hôpital local. Selon les Palestiniens, la journaliste a été tuée par des combattants de Tsahal, mais l’armée a annoncé qu’elle avait ouvert une enquête sur la possibilité qu’elle ait été accidentellement abattue par des terroristes. Il n’y a eu aucune victime parmi les forces de Tsahal.

1 Commentaire

  1. C’est un scandale, quel esprit mesquin pousse les arabes à refuser de montrer cette balle . Ah, le buzz Pallywood! Bin voyons! Ils la font à l’envers et à l’Oriental. En se foutant de la mémoire de la victime journaliste chrétienne arabe Shareen.

Laisser un commentaire