La bénédiction du rav Pinto au président du Honduras

2
270

Devant des centaines de milliers d’auditeurs, le président du Honduras, Juan Orlando Hernandez, a été béni en direct du Maroc, lors du cours du rav Yochiyahou Pinto. Dans un entretien avec Rafaël Assaraf, membre du «Parlement en faveur d’Israël », l’avocat Assaraf décrit la relation particulière qui unit les chefs de gouvernement d’Amérique du Sud et l’organisme Chouva Israël sous la direction du rav Yochiyahou Pinto. 

S. Salomon

« Nous tenons à bénir, en cette occasion, nos amis Yossef Eldar et Rafaël Assaraf, à la tête de l’organisme Parlement en faveur d’Israël, dont l’action est déterminante en Amérique latine et qui sensibilise la population à la valeur d’Erets Israël et du peuple juif. J’envoie une bénédiction toute particulière au grand ami du peuple juif, le Président de la république du Honduras, Juan Orlando Hernandez, ainsi qu’à son épouse, la première dame, Mme Garcia Hernandez, qui se rétablissent actuellement du coronavirus. Nous prions et implorons D’ que le président et son épouse, le gouvernement et le peuple du Honduras, traversent paisiblement cette période d’épidémie et que D’ envoie la réussite au président dans sa gestion de la crise économique et sanitaire et tout comme ils soutiennent Israël, que le peuple juif les protège. »

Cette bénédiction exceptionnelle a été énoncée jeudi dernier devant des centaines de milliers de spectateurs et d’auditeurs du monde entier, lors du cours diffusé, depuis Casablanca, par le Président du tribunal rabbinique du Maroc et directeur des institutions juives Chouva Israël du monde entier, le rav Yochiyahou Pinto, une bénédiction sincère et chaleureuse transmise au bureau du Président de la République du Honduras.

Une relation régulière

La demande du Président, adressée au célèbre rav, a été relayée par deux hommes de terrain, Yossi Eldar, vice-président de la chambre de commerce du Mexique-Israël, qui, en compagnie de l’avocat Rafaël Assaraf, ont créé le Parlement en faveur d’Israël, un organisme actif dans toute l’Amérique latine.

Eldar a de nombreuses relations solides dans les pays d’Amérique latine, des relations avec les Présidents, ministres, ambassadeurs et leaders publics ; il a fondé avec Assaraf l’organisme Parlamento, qui fonctionne comme un ministère des affaires étrangères, s’appuyant sur le principe de délégués et de présidents d’honneur dans chaque pays. Leurs leaders ont une influence électorale dans le pays, et de ce fait, leurs multiples relations ont beaucoup de poids pour tout ce qui a trait au soutien à Israël. L’essentiel de leur action se concentre sur l’avancement des pays d’Amérique latine, par la création notamment de chambres de commerce et le développement du tourisme.

LIRE  Le rav Steinmann au Président Hollande : "La loi juive ne permet en aucun cas une telle profanation" – des cimetières algériens

De surcroît, Parlamento se consacre à divers projets, comme de grandes marches de soutien et de prière, et la création de relations étroites avec le peuple juif. On y prévoit de lancer des initiatives où l’opportunité se crée de nouer des relations avec des dirigeants, des présentateurs de télévision, des acteurs, des universitaires, des hommes de religion dotés d’influence, des organismes de délégations commerciales, etc. Dans un entretien avec l’avocat Rafaël Assaraf, il nous décrit sa relation avec le rav Pinto et ses actions dans toute l’Amérique du Sud.

« Je connais le rav depuis des dizaines d’années», nous confie l’avocat, « son influence sur des Juifs du monde entier, et l’immense étendue de ses actions communautaires et économiques, sont reconnues chez les Juifs et les non-Juifs, et plus d’une fois, nous avons transmis des demandes de prière et de bénédiction en provenance de dirigeants, de présidents et de chefs d’État, sollicitant la bénédiction du rav.

« S’agit-il de demandes de prières pour la santé ? La réussite économique ? Comment ces chefs d’État sont-ils parvenus à la conclusion qu’il convient de demander une bénédiction à un rav juif ?»

« Comme dit, je connais le rav depuis plus de trente ans, il est le descendant de deux illustres familles de grands Rabbanim mekoubalim, il a hérité de grandes forces spirituelles, d’une part, et d’autre part, d’une force d’action fulgurante, par la fondation de plus de soixante communautés de par le monde ; la personnalité du rav Pinto attire des centaines de milliers d’hommes qui écoutent ses cours ou étudient l’un de ses  livres (plus de cent à son actif), et parmi eux, on compte de nombreux ploutocrates et de géants de la finance mondiale qui n’entreprennent rien sans lui demander un conseil ou solliciter une bénédiction.

Je suis moi-même de près des transactions commerciales internationales, et je peux témoigner que ces magnats ont reçu des instructions du rav, guidées par sa sagesse et sa force spirituelle. Dans de nombreux cas, des transactions économiques internationales et des projets de grande envergure ont été tranchés par le rav Pinto, et exécutés brillamment, conformément à ses instructions précises.

LIRE  Découverte d'un immense cimetière juif médiéval en France !

De ce fait, il est tout naturel que des dirigeants non-juifs reconnaissent que les prières et les conseils du rav sont susceptibles de les aider, de leur prodiguer des forces et de leur accorder la réussite, ce qui a été le cas notamment avec le Président du Honduras, une personnalité hors normes et ami d’Israël, qui a même effectué une visite dans le pays, et a reçu une bénédiction sincère du rav. Comme je connais le rav depuis tant d’années, je peux affirmer que cette bénédiction traduit l’estime profonde ressentie par le rav à l’égard du Président de la république et de sa famille. Le Président s’est ému et réjoui de cette bénédiction, et nous espérons que prochainement, nous pourrons assister à une rencontre entre le Président et le rav Pinto.

Votre relation au rav Pinto perdure depuis des années ?  

« Tout à fait, je tiens à préciser que pendant la période du coronavirus, alors que la majorité des gens étaient impuissants, chaque soir, le rav Yochiyahou Pinto s’isolait à Marrakech, enfermé chez lui. Il recevait des centaines de questions par jour, et pendant de longues heures, il s’exprimait  avec passion, de tout son cœur, constituant un îlot de stabilité et de normalité, lors de ses cours devenus incontournables, diffusés sur tous les réseaux sociaux, qui parviennent aux Juifs du monde entier. Il apaise, soutient et accompagne avec compassion, chacun de ses auditeurs.

Le rav parvient à toucher le cœur des hommes par sa sagesse, par son approche exclusive, qui a fait de lui le rav jeune le plus influent d’Israël, et depuis lors, des dizaines de milliers de Juifs l’ont consulté, religieux comme laïcs, richissimes comme gens du peuple ; il continue à  conquérir le monde, par son intelligence, sa simplicité et son accessibilité, et il suscite l’admiration autour de lui.

Comme je l’ai précisé, d’importantes transactions, dans le monde entier, sont tranchées par lui, des hommes d’affaires et de grandes sociétés, ne concluent aucune transaction sans son accord, alors qu’en parallèle, des milliers de familles de ses élèves sont dispersées dans près de soixante Baté Midrach dans le monde entier. La période du Covid-19 nous renseigne plus que tout sur la force du rav et de sa communauté, alors que dans le monde entier, on enregistre un ralentissement, une confusion et une impuissance, alors que le rav a incarné la stabilité et la confiance en D’, il orientait ses auditeurs en leur donnant des instructions claires et précises. Il recevait des questions dans tous les domaines, sur la pandémie, sur l’obligation de se prémunir de la maladie, sur la situation économique, sur le mal-être. »

LIRE  Une percée pour le vaccin contre le corona chez les volailles ?

Comme vous l’avez mentionné, d’autres gouvernants et chefs d’État entretiennent une relation avec le rav ? 

« Bien sûr, lorsque j’étais au Maroc par exemple, j’ai pu constater la relation profonde de respect entretenue par le Rav avec la maison royale du Maroc. Sa relation avec le roi Mohamed VI et les dirigeants marocains est remarquable, et le rav lui-même n’économise pas ses mots pour décrire la bonté et l’intelligence du roi, un souverain qui rappelle les monarques d’antan, tout comme le fait que le Maroc est un pays où il est possible de parvenir à des réussites économiques et spirituelles. Le rav lui-même a invité les hommes d’affaires aisés à investir dans le pays, et il compte lui-même, dans les mois prochains, établir un grand complexe de Tora à Marrakech, où vivront plusieurs centaines d’élèves de Yéchiva et d’Avrékhim.

Mais ce n’est pas tout, une partie de ses relations ne sont pas encore connues, je peux affirmer que d’autres présidents, chefs d’État, diplomates et dirigeants de systèmes financiers d’Amérique latine – là où se concentrent nos actions, les miennes et celles de mon ami Yossi Eldar – nous ont sollicité pour obtenir une bénédiction du rav et ses conseils, pour les orienter dans leurs démarches économiques importantes, une action particulièrement décisive en cette période difficile vécue par le monde, alors que la réalité prouve que la puissance du Rav peut donner une impulsion économique à ces grands organismes.

Y a-t-une chance de voir le rav au Honduras ?

C’est fort probable, une invitation lui a déjà été envoyée, mais pas seulement d’ici, car, comme je l’ai précisé, le rav a noué des relations étroites avec des gouvernants d’autres pays, et le moment viendra, avec l’aide de D’, de concrétiser ces demandes.

 

 

2 Commentaires

  1. Les CHARLATANS ET BONIMENTEURS ONT BIEN COMPRIS L’USAGE DES MÉDIAS ET DES RÉSEAUX SOCIAUX POUR ABUSER LES « PIGEONS ».
    C’EST CE QUE J’APPELLE « RABANOUT BUSINESS ».

    CELA EXISTE EN ISRAËL (ASHDOD, NETIVOT ETC..), EN FRANCE, AUX USA ETC…
    CES BABAS S’INVENTENT UNE GÉNÉALOGIE EXCEPTIONNELLE QUI EST BIDON ET SE FONT PRECEDER DE GUGUS QUI ANNONCENT QUE CE « RABINOVITCH » FAIT DES MIRACLES ALORS QU’ILS NE SAVENT RIEN.
    D’AILLEURS MOI AUSSI JE FAIS DES MIRACLES DU HAUT DE MES 68 ANS…JE FAIS LEVER LE SOLEIL CHAQUE JOUR ET LA LUNE LE SOIR, JE FAIS POUSSER LES CULTURES ET BIEN DAUTRES CHOSES….
    HIHI !!!!

    • Sauf que le rav Pinto jouit effectivement d’une filiation sans constatation…
      Mais je ne comprends pas très bien ce que vous voulez : le rabbi de Gour, ou tout autre rabbi, a-t-il une autre solidité à présenter ? Pourtant, au moins dans leurs communauté, on ne fera rien sans les consulter.
      Il en est de même pour les « lituaniens » : fera-t-on quelque chose concernant la communauté sans demander au rav Kanievski ou au rav Edelstein, de nos jours ? La réponse est claire : non.
      Alors à quel titre va-t-on priver le monde sefarade de se diriger vers ses rabbanim ?
      Notre lecteur parle de « pigeons »… Merci en leur nom.

Laisser un commentaire